Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Intervention de Ségolène Royal, Présidente de la COP21 sur le leadership politique pour prévenir et mettre un terme aux conflits

24 mai 2016 - COP 21
Imprimer

Le World Humanitarian Summit est présidé par Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies, Recep Erdogan, Président turc, Angela Merkel, Chancelière allemande, Habib Essid, Premier ministre tunisien et Joseph Boakai, Vice-président du Libéria.


"Agir pour le climat, c’est prévenir des guerres et des catastrophes humanitaires. En effet, les crises humanitaires frappent les victimes des guerres et les victimes des catastrophes climatiques.

On estime à 200 millions le nombre de déplacés d’ici la fin de ce siècle.

Ce premier sommet humanitaire des Nations unies s’inscrit dans une séquence dense d’événements qui sont reliés entre eux, ce qui rend l’action plus efficace :

  • Mars 2015, Conférence de Sendaï sur la prévention des risques : la France a proposé le système d’alerte Crews, notamment pour les petites îles,
  • Juillet 2015, Conférence d’Addis-Abeba : financement du développement,
  • Septembre 2015, Sommet sur les ODD (Objectifs de développement durable) à New York,
  • Décembre 2015, COP21 : Accord de Paris sur le Climat.

Il y a de forts points communs entre ces étapes : les questions d’urgence, de catastrophes humanitaires, de prévention, mais aussi de solutions dans le cadre du développement durable, permettant la résilience. (...)"

Télécharger l'intégralité du discours (PDF - 209 Ko)
 

Imprimer