Examen du projet de loi : La transition énergétique pour la croissance verte

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Jean-Marc Michel et Bernard Chevassus-au-Louis nommés préfigurateurs de l’agence nationale pour la biodiversité

4 décembre 2012 - Eau et biodiversité
Imprimer


Delphine BATHO, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a nommé Jean-Marc MICHEL, directeur général de l’aménagement et du logement, et de la nature et Bernard CHEVASSUS-AU-LOUIS, membre du conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux, préfigurateurs de l’agence nationale pour la biodiversité.

Cette agence, dont la création a été annoncée par le Président de la République François HOLLANDE, le 14 septembre lors de la Conférence environnementale, sera « chargée, sur le modèle de l’ADEME, de venir en appui des collectivités locales, des entreprises comme des associations » œuvrant pour la reconquête de la biodiversité

La première raison d’être de l’Agence sera de développer, grâce à des moyens renforcés, un outil indispensable en termes de connaissance. La deuxième mission de l’Agence doit être de favoriser, d’accompagner et de développer l’ensemble des actions concrètes, opérationnelles, partout en France, qu’il s’agisse de la biodiversité extraordinaire, protégée sur des sites remarquables, ou de la biodiversité ordinaire, sur l’ensemble du territoire grâce notamment à la création de continuités écologiques.
La création de l’agence doit également être l’occasion d’améliorer la lisibilité et l’efficacité de l’action de l’État, et d’assurer sa cohérence avec les actions entreprises par les collectivités territoriales.

Jean-Marc MICHEL et Bernard CHEVASSUS-AU-LOUIS ont donc été chargés d’analyser les missions susceptibles d’être confiées à l’Agence, dans le domaine de la biodiversité terrestre et marine. L’objectif est aussi de faire fonctionner ce nouvel outil en partenariat permanent avec les parties prenantes (associations, collectivités locales…) et d’analyser les relations que pourrait entretenir cette Agence, avec les collectivités locales et leurs organes spécialisés.
Jean-Marc MICHEL et Bernard CHEVASSUS-AU-LOUIS seront enfin amenés, à la suite de cette étude, à proposer les missions, le périmètre et les moyens de cette Agence.
 

Jean-Marc MICHEL, ingénieur en Aménagement et Environnement, a débuté sa carrière en 1974, en tant que chef de service à la Direction départementale de l’Agriculture de la Guadeloupe. Nommé ensuite directeur régional adjoint pour l’Office national des Forêts en Guadeloupe, il a été tour à tour directeur adjoint puis directeur par intérim du Parc national des Ecrins, puis directeur de la Fédération nationale des Parcs naturels de France. En 1992, Jean-Marc MICHEL, directeur régional de l’Environnement d’Alsace, puis de 1998 à 2003, sous-directeur des Espaces naturels, directeur adjoint à la direction de la nature et des paysages. Entre 2003 et 2008, il occupe le poste de directeur de la nature et des paysages au sein du ministère chargé de l’Environnement. Depuis 2008, Jean-Marc MICHEL est Directeur Général de l’Aménagement, du Logement et de la Nature.

Bernard CHEVASSUS-AU-LOUIS, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, est agrégé de sciences naturelles, docteur en sciences de l’Université de Paris 11 est inspecteur général de l’Agriculture et membre du Conseil général de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Espace rural (CGAAER) et de l’Académie des technologies. Il préside actuellement l’Observatoire de la Qualité de l’Alimentation (OQUALI) et le conseil d’orientation stratégique d’Agreenium (consortium de recherche et formation agronomique). Membre du Conseil scientifique du patrimoine naturel et de la biodiversité, du Conseil d’orientation de la Fédération des parcs naturels régionaux, Bernard CHEVASSUS-AU-LOUIS a réalisé sa carrière de recherche à l’INRA, organisme dont il a été également directeur général. Président du Muséum national d’histoire naturelle de 2002 à 2006, il a également présidé le conseil d’administration du Centre National d’Etudes Vétérinaires et Agroalimentaires (CNEVA), puis de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) de 1997 à 2002.


Télécharger le communiqué de presse (PDF - 137 Ko)


Contact presse
:     01 40 81 78 31


 

Imprimer