Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Journée mondiale des zones humides le 2 février

1er février 2013 - Eau et biodiversité
Imprimer

Organisée tous les ans à l’occasion de l’anniversaire de la signature de la convention de Ramsar sur les zones humides, le 2 février 1971, la Journée mondiale des zones humides rassemble citoyens et acteurs. Plus de 500 manifestations sont ainsi prévues dans toute la France, notamment dans les 42 sites Ramsar français.


Prairies humides, marais, tourbières, mangroves, estuaires, lacs artificiels, étangs et zones littorales… les zones humides françaises sont de véritables berceaux de la diversité biologique, fournisseurs d’eau et de nourriture pour un nombre incalculable d’espèces de plantes et d’animaux.

Cependant, les zones humides demeurent parmi les milieux naturels les plus dégradés et les plus menacés au monde. Près de 67% d’entre elles ont disparu depuis le début du XXe siècle dont la moitié en 30 ans, sur la période 1960-1990 et cette dégradation continue. D’après une récente enquête du ministère menée sur 152 sites en métropole et en outre-mer, près de 48 % des zones humides se sont dégradées entre 2000 et 2010. Le drainage, l’urbanisation, les évènements climatiques exceptionnels et la prolifération d’espèces envahissantes sont les principales causes identifiées.

De nombreuses actions de préservation en France

De nombreuses opérations de préservation et de restauration des milieux humides sont mises en œuvre en France. Elles sont notamment le résultat d’une implication importante des collectivités territoriales avec l’appui des agences de l’eau qui consacrent environ 20 millions d’euros par an pour des actions d’entretien, d’acquisition et de restauration de zones humides.

L’année 2013 sera celle du bilan du plan national d’action en faveur des zones humides lancé en 2010 pour 3 ans et de la définition de nouvelles perspectives. D’ores et déjà, la mobilisation des acteurs concernés, tant au niveau national que local, apparaît comme un facteur majeur pour la mise en œuvre de ces opérations complexes.

Les zones humides protègent notre eau

Les zones humides, jouent un rôle essentiel dans l’approvisionnement en eau de nos sociétés et dans la lutte contre les inondations en participant activement au stockage, à l’épuration et la protection physique de nos rivages : les vallées angevines protègent Angers des inondations, les zones humides du Val d’Allier, des sources d’Arcier et de Thil Gamarde préservent et alimentent en eau respectivement les villes de Besançon, Clermont Ferrand et Bordeaux, le Grand cul de sac marin et ses mangroves protègent le littoral contre la houle, épurent les eaux de ruissellement et stockent l’eau issue des précipitations exceptionnelles d’origine cyclonique de Guadeloupe ... Les sites Ramsar et les autres zones humides du monde entier offrent de nombreux services à l’Homme.

L’année 2013 a été proclamée par les Nations Unies comme l’année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau. Le Secrétariat de la convention de Ramsar s’est donc associé pour l’occasion au Programme hydrologique international de l’UNESCO.

Cette journée offre l’occasion, de se pencher sur l’interdépendance entre l’eau et les zones humides, le rôle crucial que jouent les zones humides mais également sur l’utilisation rationnelle de nos zones humides, essentielle dans l’exercice de la gestion durable de l’eau.

 

Imprimer

Liens utiles