Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Journée nationale de la sécurité aux passages à niveau : Alain Vidalies réunit le deuxième comité ministériel

13 octobre 2016 - Transports
Imprimer


A l’occasion de la 9ème journée nationale de la sécurité aux passages à niveau, Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, a réuni pour la deuxième fois le comité ministériel sur la sécurité aux passages à niveau.

Ce comité, qu’il a créé, a pour objectif de constater l’avancée des actions menées dans le cadre du plan interministériel pour la sécurisation des passages à niveau, de mesurer les résultats obtenus et d’identifier les progrès à réaliser.


1. Le premier volet de ce plan vise à faire évoluer les comportements au franchissement des passages à niveau
, alors que 98% de ces accidents sont dus à des comportements à risque des usagers de la route, et qu’ils représentent la 2ème cause d’accidents mortels sur les réseaux ferrés européens et français. Afin de répondre à cet enjeu :

  • La nouvelle campagne nationale lancée aujourd’hui par SNCF Réseau s’inscrit dans cette démarche de sensibilisation aux comportements à risque, tout comme les actions conduites par la Délégation Interministérielle à la Sécurité Routière (DISR) pour renforcer les mesures spécifiques à destination des poids-lourds ou des autocars.
  • Les informations relatives aux passages à niveau seront progressivement intégrées dans les GPS : une démarche est déjà menée par la marque Tom Tom, avec l’appui de SNCF Réseau. Elle devra être accélérée et généralisée pour tous les systèmes GPS destinés au grand public comme aux professionnels routiers.
  • L’objectif fixé d’installer 42 radars de vitesse et 80 radars de franchissement à proximité des passages à niveau est atteint. Alain Vidalies demande à la DISR et à SNCF Réseau qu’un bilan précis soit réalisé pour le prochain comité afin d’évaluer leur impact sur le comportement des usagers. Cette analyse permettra de définir et d’orienter un programme supplémentaire de déploiement de radars.
  • SNCF Réseau déploie d’ici fin 2016 des pancartes d’indication de présence de téléphones sur l’ensemble des passages à niveau prioritaires, pour faciliter leur identification et leur utilisation par les usagers en cas d’urgence.
  • Alain Vidalies demande que soient formulées des préconisations en matière de traitement des accidents de piétons aux passages à niveau, à partir d’une analyse statistique complète.


2. Le second volet de ce plan porte sur les aménagements de sécurisation des passages à niveau. Pour cela :

  • 10 passages à niveau jugés prioritaires ont été supprimés en 2015 et 2016, dont celui d’Allinges. Le nombre de ces passages à niveau figurant dans le Programme national de sécurisation a été divisé par 3 entre 1997 et 2016.
  • Plus de 80% des diagnostics de sécurité sur l’ensemble des passages à niveau ont été réalisés, sous l’égide des préfets. Ils devront se poursuivre et s’achever d’ici fin 2017. Sur cette base, Alain Vidalies demande aux collectivités locales de se mobiliser pour mettre en œuvre sans attendre les mesures de sécurisation nécessaires sur les voiries, et pour intégrer systématiquement cette préoccupation dans leurs réflexions d’aménagement urbain.
  • SNCF Réseau expérimente depuis 2016, sur 7 passages à niveau, des détecteurs d’obstacles qui doivent permettre de signaler au conducteur d’un train la présence d’un véhicule sur les voies lorsque les barrières se sont fermées. Cette expérimentation se poursuivra en 2017, et fera l’objet d’un bilan lors du prochain comité.

Alain Vidalies a remercié l’ensemble des acteurs pour leur mobilisation autour cet enjeu prioritaire, et salué le travail de Jean-Jacques Kégelart, nouveau président de l’instance de coordination de la politique nationale de sécurisation des passages à niveau.
 

Retrouver le dossier sur la sécurité routière aux passages à niveau

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 44 Ko)

Contact presse : 01 40 81 77 57

Imprimer