Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

L’Accord de Paris signé par 175 parties

22 avril 2016 (mis à jour le 29 avril 2016) - COP 21
Imprimer

175 parties ont signé l’Accord de Paris à New York le 22 avril 2016, à l’issu de la cérémonie qui se tenait au siège des Nations Unies. Ouverte par Ban Ki-moon, cette cérémonie s’est déroulée en présence de Ségolène Royal, Présidente de la COP, François Hollande, Président de la République et Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la CCNUCC.


Un chiffre record : 175 pays signataires

Plus de 160 chefs d’Etat ou leurs représentants étaient attendus à New York le 22 avril. Ce sont finalement 175 parties (174 pays et l’Union européenne) qui ont procédé à la signature de l’Accord de Paris au siège des Nations Unies. Un chiffre historique, qui dépasse le précédent record de 119 signatures pour une journée d’ouverture à la signature d’un accord international, détenu par la Convention de Montego Bay sur le droit de la mer en 1982.

 

 

Consulter la liste des pays signataires de l’Accord de Paris

A voir : discours de Ségolène Royal sur la signature de l’Accord de Paris

La signature, une étape préalable à la ratification

Après l’adoption de l’Accord de Paris le 12 décembre dernier, chaque pays doit désormais le signer. L’Accord est ouvert à la signature au siège des Nations unies, à New York, du 22 avril 2016 au 21 avril 2017. La signature reflète l’intention d’un pays à être lié par un accord et constitue une étape préalable à la ratification.

A partir d’aujourd’hui, les pays disposent d’un an pour devenir signataires de l’Accord, qui entrera en vigueur 30 jours après la ratification par au moins 55 pays représentant au total 55 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES).

En savoir plus sur le processus de ratification

Le programme de la journée du 22 avril à New York

  • 8h30 à 9h30 : cérémonie d’ouverture dans la grande salle de l’assemblée des Nations unies à New York.
  • 9h30 à 18h : signatures et déclarations nationales, à commencer par les signatures successives des chefs d’État qui se seront exprimés. Les autres représentants des 196 parties à la convention Climat seront ensuite invités à en faire de même, par ordre protocolaire, avant de rejoindre une autre salle où ils prononceront une allocution.
  • 13h15 à 14h45 : déjeuner « entreprises et société civile », organisé à la demande du SGNU par le Global Compact. Il s’agira de mettre en valeur la contribution du secteur privé, notamment financier, à la mise en œuvre de l’Accord de Paris et des objectifs du développement durable.
  • 15h à 18h : évènement de haut niveau sur l’Agenda de l’action. L’objectif de cette séquence, co-présidée par Ségolène Royal et Christiana Figueres, est de démontrer que, sur le terrain, l’action se poursuit et s’accélère ; que toutes les forces économiques, sociales et politiques sont en mouvement ; et que la transformation des économies et sociétés est donc bien irréversible.
  • 18h-18h30 : clôture de la cérémonie de signature de l’Accord de Paris avec le Secrétaire général des Nations unies Ban Ki-Moon, la présidente de la COP Ségolène Royal et le futur président de la COP22 Salaheddine Mezouar.

Pour la présidente de la COP Ségolène Royal, il s’agit d’une semaine capitale pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Présente à New York dès le 18 avril pour préparer la signature de l’Accord, Ségolène Royal a notamment formulé 6 propositions pour les femmes en Afrique lors du forum Africain, émis des propositions pour protéger l’océan et garantir son rôle dans la régulation du climat. En parallèle des signatures de l’Accord de Paris, elle a réunie, vendredi 22 avril, l’Alliance solaire internationale, l’une des coalitions phares lancées à Paris le 30 novembre 2015, qui vise à développer les énergies solaires dans plus de 120 pays.
 

Imprimer