Journées européennes du patrimoine 2014

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) publie son rapport sur les perspectives des technologies de l’énergie 2012

13 juin 2012 (mis à jour le 14 juin 2012) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

L’AIE a présenté le 11 juin 2012 la nouvelle édition du rapport Energy Technology Perspectives (ETP), lors d’une conférence co-organisée par le ministère du développement durable et l’AIE. Ce rapport, publié tous les deux ans depuis 2006, présente en près de 700 pages des scénarios et des stratégies énergétiques détaillés jusqu’en 2050. Il définit la feuille de route énergétique et les mesures qui doivent être prises dès maintenant et dans les années à venir, afin de limiter le réchauffement climatique (à 2°C).

 
ETP 2012 est un document de référence, notamment pour les décideurs politiques et les entreprises, pour analyser des tendances énergétiques et les actions à entreprendre en vue de construire un système énergétique du futur « propre », fiable et concurrentiel. Trois grands axes sont proposés aux gouvernements visés par cette étude de l’AIE :
  • Créer un climat d’investissement propice en faveur des énergies propres,
  • Libérer le potentiel de l’efficacité énergétique, l’« énergie du futur »,
  • Accélérer l’innovation, la recherche et le développement ainsi que les actions de démonstration RD&D »
 
Ainsi le rapport de l’AIE présente un scénario bas carbone qui liste les choix de technologies de l’énergie qui peuvent assurer avec 80% de chance, de limiter à 2°C, à long terme, l’accroissement de la température globale de la planète. Il décrit comment encourager le développement de technologies et de comportements qui révolutionneront le système énergétique mondial. Par exemple, les véhicules électriques, les réseaux intelligents, les énergies renouvelables de nouvelle génération, le stockage d’énergie, etc., oueront un rôle déterminant dans la limitation du changement climatique et l’amélioration de la sécurité énergétique. De plus, les nouvelles technologies de l’énergie seront capables, si elles sont développées, de générer entre maintenant et 2050 des bénéfices économiques nettement supérieurs aux dépenses nécessaires à leur mise au point et à leur développement.
 
ETP 2012 met notamment en évidence :
  • les progrès actuels du déploiement des énergies propres et ce qu’il est possible de faire pour l’accélérer ;
  • les liens d’interdépendance entre sécurité énergétique et énergies à faible contenu en carbone ;
  • l’avenir des système énergétiques dont la complexité augmentera, les raisons pour lesquelles l’intégration des systèmes est avantageuse et les moyens de la réaliser ;
  • l’évolution spectaculaire de la demande pour le chauffage et la climatisation, et les solutions permettant d’y répondre ;
  • les raisons de l’importance grandissante des systèmes électriques flexibles et le fonctionnement de ceux qui allient réseaux intelligents, stockage de l’énergie et production électrique flexible ;
  • les facteurs qui rendent possible un plus grand rôle de l’hydrogène dans le système énergétique de demain ;
  • les motifs qui expliquent pourquoi les combustibles fossiles ne disparaîtront pas mais verront leur rôle évoluer, et les conséquences de ce changement pour l’ensemble du système énergétique ;
  • les conditions requises pour tirer parti du potentiel du captage et du stockage de carbone ;
  • la possibilité ou non de parvenir avec les technologies disponibles, à ne plus rejeter d’émissions liées à l’énergie à l’horizon 2075, ce qui paraît être la condition nécessaire à la réalisation de l’objectif de 2°C à 2050.
 
 

Pour plus d’informations, consulter le site internet de l’AIE : www.iea.org/etp

Imprimer

> Galerie photos

  • Conférence sur la présentation d'un rapport de l'AIE-© G. Crossay - MEDDE
  • Conférence sur la présentation d'un rapport de l'AIE-© G. Crossay - MEDDE
  • Conférence sur la présentation d'un rapport de l'AIE-© G. Crossay - MEDDE

Voir aussi