Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

L’Iran ratifie l’Accord de Paris et met en place un plan d’actions commun avec la France

30 août 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal, Présidente de la COP21, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le climat, s’est rendue en Iran, du 28 au 30 août. Invitée par Madame Massoumeh Ebtekar, Vice-présidente d’Iran, la ministre a fait le point sur la ratification de l’Accord de Paris par l’Iran et a abordé les enjeux de la gestion de l’eau.


L’Iran annonce la ratification de l’Accord de Paris

Ségolène Royal a participé, le 28 août à Téhéran, au Comité interministériel sur le changement climatique. Au cours de ce Comité, la ratification de l’Accord de Paris et la stratégie bas-carbone ont été présentées.

Lors de leur entretien, Masoumeh Ebtekar et Ségolène Royal ont défini 4 priorités pour la coopération franco-iranienne : l’efficacité énergétique, la gestion de l’eau, la lutte contre la pollution de l’air et la protection de la biodiversité. Elles seront illustrées à l’occasion du salon iranien de l’environnement en février 2017, avec le soutien des entreprises françaises de ces secteurs ; un pavillon représentera la France sur ce salon.

>> Télécharger le communiqué pour en savoir plus (PDF - 95 Ko)


Un plan d’actions pour la mise en oeuvre de l’Accord de Paris

Le 28 août, Ségolène Royal, accompagnée de plusieurs entreprises françaises, a signé un plan d’actions pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris avec le gouvernement Iranien, à Téhéran. Celui-ci s’inscrit dans la continuité de l’accord de partenariat franco-iranien signé le 28 janvier 2016 par les deux gouvernements à Paris.
Ce plan d’actions comprend :

  •  la création d’un Pavillon France sur les solutions pour l’environnement, l’énergie, l’eau et le climat lors du Salon international de l’Environnement de Téhéran en février 2017,
  •  la réalisation de projets pilotes pour une distribution performante de l’eau dans les grandes villes iraniennes telles que Téhéran avant la fin de l’année 2016,
  • l’adhésion à l’Alliance solaire internationale et à l’initiative Térawatt ainsi qu’à la coalition Géothermie,
  • la mise en place d’un groupe d’expertise franco-iranien pour une gestion équilibrée de la ressource en eau et la dépollution des nappes phréatiques avant la fin de l’année 2016,
  • la mise en place d’échange de chercheurs entre le Museum national d’Histoire naturelle et le Museum national d’Iran avant la fin de l’année 2016 et une exposition commune début 2017,
  • l’extension du partenariat entre Météo France International et IRIMO (service météorologique national iranien) concernant la prévision de tempêtes de sable et de poussière avant la fin de l’année 2016,
  • l’échange sur la gestion du littoral, incluant la préservation des mangroves en 2017.
     

Ségolène Royal s’est ensuite rendue au Lac d’Ouroumieh, un des plus grands lacs salés du monde qui a perdu 90 % de sa superficie en 20 ans à cause de son assèchement. Accompagnée du Directeur général de l’aménagement, du logement et de la nature, la Présidente de la COP21 a proposé une ingénierie concernant la gestion équilibrée de la ressource en eau, qui vise à concilier les besoins des écosystèmes et les usages économiques.

> Télécharger le communiqué (PDF - 90 Ko)
> Télécharger le plan d’actions pour la mise en oeuvre de l’Accord de Paris avec le gouvernement iranien (PDF - 18 Ko)

> Télécharger le programme du déplacement en Iran (PDF - 150 Ko)

 

 

 

Imprimer