Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

L’Union européenne accélère sa mobilisation sur la route de Paris Climat 2015

18 septembre 2015 - Conférence Environnementale
Imprimer

J’ai participé le 18 septembre au Conseil Environnement de l’Union européenne à Bruxelles au cours duquel les ministres de l’Environnement ont chaudement applaudi l’adoption à l’unanimité d’un mandat de négociation exigeant et clair pour la COP21.


L’Union européenne se fixe des objectifs ambitieux pour parvenir à un accord universel, équitable et juridiquement contraignant. Les principales avancées du mandat sont les suivantes :

  • un objectif de long terme qui prévoit zéro émission nette d’ici 2100, pour garantir une trajectoire d’augmentation maximale de 2° de la température,
  •   un mécanisme de réexamen tous les cinq ans du niveau d’ambition en matière de réduction de gaz à effet de serre, sans possibilité de diminuer l’effort,
  • l’intégration d’un signal fort concernant le financement pour une solidarité accrue en faveur des plus vulnérables face au dérèglement climatique (suite à une proposition française),
  • l’adaptation comme élément central d’un accord équilibré,
  • des règles communes concernant la transparence et l’obligation de rendre des comptes,
  • la nécessité d’agir dès maintenant en encourageant la participation des acteurs non-étatiques à la mise en œuvre des solutions.


J’ai souligné qu’à moins de 80 jours de la COP21, l’Europe se devait d’être une force d’entraînement, exemplaire par son unité et ses actions, comme l’a été la France avec sa loi sur la transition énergétique pour la croissance verte qui administre la preuve qu’il est possible de passer rapidement des engagements aux règles juridiquement contraignantes et financièrement encouragées.

Cette étape d’aujourd’hui constitue sans nul doute une étape vers un succès à Paris.

 Télécharger le communiqué (PDF - 168 Ko)

Imprimer