La conférence environnementale 2014

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Agriculture durable

4 avril 2011 - Développement durable
Imprimer

Sommaire :


L’agriculture biologique en France : où en sommes-nous ?

4 avril 2011 (mis à jour le 19 mars 2014)


Des chiffres en progression

Fin 2012, la France comptait 24 400 exploitations agricoles engagées en agriculture biologique, soit 4,7% des exploitations agricoles. Les 1,033 millions d’hectares concernés représentaient 3,8% de la surface agricole totale. Entre 2007 et 2012, le nombre d’exploitations a doublé et les surfaces ont augmenté de 85%.
 
Comment est réglementée l’agriculture biologique ?

L’agriculture biologique est encadrée par une réglementation européenne qui définit les conditions de production, de préparation et d’importation à respecter, les listes de produits utilisables, les pratiques pour chaque type d’élevage et les principes de contrôle, de certification, de sanction et d’ étiquetage.

Des organismes certificateurs indépendants sont chargés du contrôle annuel et de la certification des exploitations.

Comment identifier les produits issus de l’agriculture ?

Depuis le 1er janvier 2010, la réglementation européenne impose un cahier des charges commun à tous les pays de la communauté. Le respect des prescriptions contenues dans ce cahier des charges est garanti par l’apposition d’un logo « bio européen » sur le produit, après contrôles. Toutefois les sigles nationaux, comme le sigle « AB » en France peuvent continuer à être utilisés.

Pour avoir le droit d’utiliser ces signes d’identification, les opérateurs doivent s’inscrire auprès du ministère de l’Agriculture et respecter un cahier des charges qui garantit que le produit est composé à 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique et ne comporte pas d’additifs non autorisés par le règlement.

Quelles sont les principales caractéristiques de l’agriculture biologique ?

  • la non utilisation d’engrais et produits phytosanitaires de synthèse,
  • la non utilisation d’OGM,
  • le recyclage des matières organiques,
  • le désherbage mécanique (binage, sarclage, hersage ...) ou thermique,
  • la rotation des cultures,
  • l’alimentation des animaux par des produits végétaux issus de l’agriculture biologique et obtenus sur l’exploitation ou sur une exploitation voisine,
  • le recours limité aux médicaments,
  • le respect accru du bien-être de l’animal.

Chiffres clés sur l’agriculture biologique fin 2012 (source Agence Bio)

- 24 400 exploitations agricoles, soit 4,7% des exploitations agricoles en France

- 3,8% de la surface agricole de France

- 1033000 hectares en mode de production biologique, dont 17 % en conversion

- 4,2 milliards d’euros d’achats des ménages (2,1 milliards en 2007) pour la consommation de produits bio à domicile.

Imprimer