Votre énergie pour la France

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Agriculture durable

4 avril 2011 - Développement durable
Imprimer

Sommaire :


      

Les pratiques de l’agriculture durable

4 avril 2011 (mis à jour le 19 mars 2014)


Les pratiques de l’agriculture durable s’appuient sur les connaissances de l’agro-écologie pour favoriser le fonctionnement de l’écosystème à des fins productives. Il s’agit ainsi de recycler au maximum les éléments mis en œuvre (carbone, azote, eau, minéraux), de maximiser l’efficacité de la photosynthèse, tout en respectant la structure et l’équilibre de l’écosystème.

Pour ce faire, les grands principes suivants sont articulés à l’échelle du système de production, et en fonction de son environnement pédo-climatique :

  • Diversifier les cultures et leur succession dans le temps, notamment avec l’introduction de légumineuses fixatrices de l’azote de l’air, de cultures intermédiaires et de plantes de services. Ceci permet de limiter les risques d’invasion par les mauvaises herbes et les parasites, ainsi que d’assurer une utilisation plus efficaces des ressources minérales et organiques.
  • Accroître l’autonomie productive des élevages en augmentant la part de l’herbe et des légumineuses dans l’alimentation animale, en gérant mieux les déjections et en les valorisant par leur utilisation en remplacement d’engrais minéraux, et en sélectionnant des animaux plus robustes et polyvalents (races mixtes lait et viande pour les bovins).
  • Développer les infrastructures agro-écologiques (prairies permanentes, haies, agro-foresterie ...) indispensables à la régulation et au bon fonctionnement de l’écosystème, et en mutualiser la gestion à l’échelle du territoire.
  • Mettre en œuvre des techniques alternatives aux intrants chimiques tout en s’assurant de leur cohérence agronomique à l’échelle du système : allègement du travail du sol, lutte biologique contre les ravageurs (introduction de prédateurs, confusion sexuelle…) etc.
      
Imprimer