Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Incinération de déchets non dangereux

 

 


8 janvier 2010 - Prévention des risques
Imprimer

Sommaire :


      

L’impact sanitaire des incinérateurs

4 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011)


 

Comme les autres modes de traitement des déchets, l’incinération est susceptible d’avoir un impact sur la santé. Depuis plusieurs années, de nombreux travaux ont été menés pour améliorer les connaissances sur le sujet. Ils ont permis de grands progrès dans la connaissance de l’impact des usines d’incinération d’ordures ménagères.

En novembre 2006, l’InVS (Institut de veille sanitaire) et l’AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) ont rendu publics les résultats d’une étude d’imprégnation des populations riveraines d’usines d’incinération. Cette étude a mis en évidence que l’imprégnation des riverains d’usines d’incinération n’est pas supérieure à celle de la population générale, sauf pour le cas des riverains qui consomment une quantité importante de produits animaux locaux et pour les riverains d’usines anciennes, ayant connu des rejets importants de dioxines par le passé. L’étude montre en revanche que dans le cas des usines récentes, respectant les normes, on ne constate aucune surimprégnation pour les riverains consommant des produits animaux locaux.

Par ailleurs, l’InVS a publié le 27 mars 2008 les résultats définitifs d’une étude épidémiologique qui fait apparaître une augmentation significative, au sens statistique, de la fréquence de certains cancers pour les personnes ayant subi une forte exposition aux fumées d’incinérateurs dans les années 1970 et 1980 par rapport à la fréquence observée parmi une population très peu exposée : jusqu’à 22% supplémentaires pour certaines formes de cancer du sang chez l’homme, 9% pour les cancers du sein chez la femme ... Les résultats portent sur une situation passée et ils ne peuvent être transposés à la situation actuelle. Aujourd’hui, pour tous les incinérateurs d’ordures ménagères, des systèmes de traitement des fumées performants permettent de traiter efficacement différents types de polluants.

Le traitement thermique constitue l’un des outils de traitement, parmi d’autres, à haut degré de protection environnementale, dès lors qu’il est correctement dimensionné et respecte les normes en vigueur. Cette garantie de haut niveau de protection de l’environnement est attestée tant par les études d’impact que par le suivi dans l’environnement mis en place autour des incinérateurs.

      
Imprimer