Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La gestion intégrée des activités

Les espaces marins et côtiers abritent de très nombreuses activités humaines comme, par exemple, le transport maritime, la production d’énergies renouvelables, l’extraction de matières premières, la pêche et l’aquaculture, le nautisme ou encore le tourisme. La Commission européenne a estimé que 3 à 5% du PIB de l’Europe est généré par les activités du secteur maritime, dont certaines sont appelées à connaître un fort potentiel de croissance.La gestion intégrée de ces activités consiste à tenir compte dans une approche globale des différents usages des espaces marins et côtiers, à la fois fragiles et convoités.La directive cadre sur l’eau ainsi que d’autres textes communautaires (concernant les eaux de baignade, la conchyliculture, les eaux résiduaires urbaines, etc.) permettent de tenir compte du fait que l’eau venant de la terre véhicule la majeure partie de la pollution se produisant en mer. L’état écologique de cette eau est lié aux activités anthropiques à terre (agriculture, industries, pression démographique…). La directive cadre stratégie pour le milieu marin vise à mettre en œuvre des plans d’actions en faveur du bon état des eaux marines. Pour cela, il convient de mesurer les impacts liés aux pressions des activités humaines. La plus grande partie de ces activités s’exerce dans la zone côtière, sur l’interface terre-mer. La gestion intégrée des zones côtières est un processus qui a pour objectif de réunir autour d’un même projet de développement durable des acteurs aux intérêts souvent divergents.Les outils de la gestion intégrée sont notamment les schémas de mise en valeur de la mer, les volets littoraux des SAR, et l’ensemble des instruments développés par le Grenelle Environnement.


6 janvier 2010 - Mer et littoral
Imprimer

Sommaire :


      

La directive cadre stratégie pour le milieu marin (DCSMM)

6 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011)


La directive-cadre stratégie pour le milieu marin 2008/56/CE du 17 juin 2008 (DCSMM) établit un cadre d’action communautaire dans le domaine de la politique pour le milieu marin. Elle a été publiée le 25 juin 2008. Elle constitue le pilier environnemental de la politique maritime intégrée de l’Union européenne.

Ce cadre législatif doit renforcer la cohérence entre les différentes politiques et favoriser l’intégration des préoccupations environnementales dans d’autres politiques telles que la politique commune de la pêche (PCP).

Les objectifs environnementaux définis dans le cadre de la DC SMM devront être pris en compte dans ces politiques.

Pour en savoir plus : la directive-cadre stratégie pour le milieu marin 

      
Imprimer