Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La France en bonne position dans le domaine des énergies marines renouvelables

6 mai 2013 (mis à jour le 3 mai 2013) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Un rapport sur les perspectives de développement des énergies marines renouvelables a été publié et atteste du bon positionnement de l’industrie française dans ce domaine.


© Laurent Mignaux/METL-MEDDE

Fruit d’une mission conjointe du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable et du Conseil Général de l’Économie, de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies ce rapport dresse un inventaire des technologies disponibles (énergie hydrolienne, éolien offshore flottant, énergie houlomotrice et marémotrice, énergie thermique des mers, climatisation par eau de mer (SWAC) et énergie osmotique) et examine les enjeux industriels, économiques, juridiques et environnementaux associés à l’essor de cette nouvelle filière de production d’énergie.



Le rapport atteste du bon positionnement de l’industrie française dans ce domaine.

Il constitue notamment une contribution essentielle en vue de la mise en place d’un dispositif de soutien adapté aux fermes pilotes hydroliennes, annoncé par Delphine Batho le 25 février 2013 afin de placer la France en bonne position face à une concurrence mondiale en pleine effervescence.

Sur cette base, les énergies marines pourront participer pleinement à la transition du modèle énergétique français avec les meilleures chances de retour industriel pour une activité exportatrice à haute valeur ajoutée et en emplois industriels qualifiés.

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, Delphine Batho et Frédéric Cuvillier, se félicitent de la publication de ce rapport sur les perspectives de développement des énergies marines renouvelables présenté le 15 avril 2013 au débat national sur la transition énergétique.

Consulter le rapport (PDF - 3719 Ko) et les annexes (PDF - 4443 Ko)

Imprimer