Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La France exporte toujours plus de matières premières de recyclage

22 janvier 2016 (mis à jour le 19 janvier 2016) - Développement durable
Imprimer

Les matières premières de recyclage (déchets recyclés de métaux ferreux, non ferreux, de papiers-cartons, plastiques...) permettent d’économiser des ressources, en substitution de matières vierges. Alors que les importations sont restées stables en quantité depuis 1999, les exportations ont considérablement augmenté. Le solde des échanges français a été multiplié par 8 en 15 ans, pour atteindre 2,8 milliards d’euros en 2014, soit l’équivalent de la valeur de la production agricole, ou des services financiers.


Des exportations en forte croissance

8,3 millions de tonnes de déchets étaient exportées en 1999 et 14,5 millions de tonnes en 2014, soit une hausse de 75% (+4% en moyenne par an). Dans le même temps, les importations déclinaient de près de 1% par an, passant de 7 millions de tonnes en 1999 à 6,3 millions de tonnes en 2014. Ces flux sont très dépendants de la conjoncture internationale, ainsi que le montre l’inflexion constatée à la suite de la crise de 2009.

L’accroissement des exportations est en grande partie le fait des déchets d’acier (3,7 millions de tonnes en 1999 et 6,3 millions de tonnes en 2014), de papiers-cartons (respectivement 0,9 millions de tonnes et 2,6 millions de tonnes) et, dans une moindre mesure, des plastiques (0,06 millions de tonnes en 1999 et 0,4 millions de tonnes en 2014).

Solde des échanges de matières premières de recyclage, en masse

Un solde commercial élevé

En 2014, les exportations de matières premières de recyclage se sont élevées à 4,6 milliards d’euros et les importations à 1,8 milliards d’euros. Le solde (2,8 milliards d’euros) a été multiplié par 8 en 15 ans. Cet excédent est de l’ordre de celui des échanges de produits agricoles (production brute, hors produits transformés) ou du solde des produits financiers. Le solde en valeur est tributaire de l’évolution des prix des matières premières de recyclage. La France exporte des déchets ayant plus de valeur ajoutée (321 euros/tonne), que ceux importés (286 euros/tonne). Ce phénomène était plus accentué en 2012 (respectivement 376 et 261 euros/tonne), à cause, notamment, des quantités importantes de métaux non ferreux exportées.

Au sein de l’Union européenne, le Royaume-Uni, la France et les Pays-Bas dégagent le plus fort excédent commercial dans le domaine des déchets.

Solde des échanges de matières premières de recyclage, en valeur

Une augmentation de 20% par an des exportations vers la Chine

Les exportations vers les pays tiers constituent 14 % du total en valeur (664 millions d’euros) en 2014.

Celles vers la Chine représentent 258 millions d’euros (19 millions d’euros en 2000), soit une multiplication par plus de 13 sur la période. Les exportations vers la Turquie ont été multipliées par 13, pour atteindre 76 millions d’euros. Hong Kong a vu ses importations quadrupler, totalisant 36,5 millions d’euros.

Pays de destination et tonnages de matières premières de recyclage exportées

Imprimer