Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Stratégie nationale portuaire

2 juin 2016 - Transports
Imprimer

Sommaire :


La Stratégie nationale portuaire outre-mer : valoriser le potentiel des espaces maritimes ultramarins

2 juin 2016

Les ports maritimes ultramarins jouissent d’un positionnement géostratégique exceptionnel, au plus près des grandes routes du transport maritime mondial, et contribuent au développement des outre-mers et de la métropole.



Les ports maritimes ultramarins jouissent d’un positionnement géostratégique exceptionnel, au plus près des grandes routes du transport maritime mondial, et contribuent au développement des outre-mers et de la métropole.

La stratégie nationale portuaire en outre-mer, annoncée par le Premier ministre lors du comité interministériel de la mer du 22 octobre 2015, et publiée lors du conseil de coordination interportuaire Antilles-Guyane qui s’est tenu le 1er juin 2016, porte l’ambition de valoriser ce potentiel dans le respect de l’environnement marin et côtier particulièrement riche en outre-mer.

Après la création des grands ports maritimes ultramarins, l’État souhaite que la stratégie portuaire donne un nouveau souffle au développement des ports contribuant directement à la création d’emplois et de valeur.

Par ailleurs, l’extension prochaine du canal de Panama et les mutations du transport maritime qui en découleront notamment du fait de l’augmentation de la taille des navires, créent de nouvelles opportunités dont il est important que les ports d’outre-mer se saisissent.

Déclinée en sept grands objectifs, la stratégie est le résultat d’une intense concertation avec les collectivités territoriales. Elle place la compétitivité portuaire, la préservation de la qualité environnementale de la mer et du littoral et le développement des territoires, au cœur de la politique portuaire dans les outre-mers.

Un enjeu important de la stratégie consiste à maintenir les liaisons de dessertes directes par les navires les plus performants entre les quatre grands ports maritimes et la métropole, condition indispensable à la maîtrise du coût de passage portuaire et des dépenses de consommation des ménages. Elle vise aussi à favoriser le développement des trafics de transbordement en forte croissance dans ces régions du monde. Enfin, chaque port doit renforcer son intégration dans son environnement, aussi bien en accompagnant le développement économique et maritime des territoires qu’en améliorant la gestion de son domaine maritime et la protection de la biodiversité.

Le Secrétaire d’État aux Transports et la Ministre des Outre-mers souhaitent que cette stratégie constitue la feuille de route de l’action de l’État et de ses partenaires au service du développement de nos ports dans les outre-mers.

 

Documents à télécharger :

2016-04-19_-_Strategie_portuaire_Outre_Mer.pdf (PDF - 1121 Ko)

16016_Strategie-nationale-portuaire_OM-2016-light-5.pdf (PDF - 1326 Ko)

Imprimer