Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

la conjoncture de l'immobilier : résultats au premier trimestre 2014 -

La conjoncture de l’immobilier

30 juin 2016 - Bâtiment et ville durables
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Conjoncture de l’immobilier - Datalab - Essentiel - Trimestriel

La note de conjoncture de l’immobilier met en perspective les informations statistiques et économiques sur les différents marchés du logement et de la construction : le marché du neuf, le marché de l’ancien, les conditions de financement, les évolutions des loyers, l’activité des entreprises ainsi que les anticipations des entrepreneurs.

L’ensemble des données utilisées pour la constitution de cette note de conjoncture proviennent de l’Insee, de la Banque de France, de la Dares et d’enquêtes menées par le service de l’observation et des statistiques.

La note de conjoncture de l’immobilier du trimestre T est publiée durant la deuxième semaine du premier mois du trimestre T+2. Les valeurs des séries et les informations complémentaires sont disponibles dans le bulletin trimestriel des statistiques sur le logement et la construction (BTSLC) publié au même moment.

Au premier trimestre 2016

Au premier trimestre 2016, la reprise amorcée fin 2015 se confirme. L’activité dans la promotion immobilière progresse nettement : sur un an les mises en ventes sont en hausse de 18,8% et les ventes augmentent de 15,2%, portées par l’investissement locatif et désormais par l’accession à la propriété. Les autorisations de construire enregistrent un contrecoup à -4,2% après +6,1% au trimestre précédent, mais elles progressent de 7,9% sur un an, se traduisant par des mises en chantier en hausse de 4,1% sur un an. Dans l’ancien, les transactions, encore dynamiques, dépassent leur niveau de 2011 et les prix progressent pour la première fois depuis trois ans (+0,6% sur un an). Le volume des crédits nouveaux contractés au premier trimestre baisse de nouveau, sous l’effet de la diminution des renégociations, pour atteindre 41,9 milliards d’euros. Parallèlement, les taux d’intérêt demeurent à des niveaux bas et baissent encore en fin de trimestre. L’activité des entreprises du bâtiment s’améliore, de même que leurs perspectives, mais elles restent à un niveau inférieur à leur moyenne de longue période. Du côté de la promotion immobilière, les perspectives sont plus dynamiques et atteignent leur moyenne de long terme, quel que soit l’horizon d’activité considéré.

Télécharger la conjoncture de l’immobilier au premier trimestre 2016 (PDF - 827 Ko)