Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La journée mondiale de l’environnement célèbre les îles

4 juin 2014 (mis à jour le 6 juin 2014) - Développement durable
Imprimer

Initiée par l’ONU, la journée mondiale de l’environnement se déroule le 5 juin. A l’honneur cette année : les petits Etats insulaires en développement (PEID) face au changement climatique. Ce thème coïncide avec la décision de l’Assemblée Générale des nations Unies de désigner 2014 comme année internationale des PEID.


« La Planète Terre représente l’île que nous partageons, joignons nos forces pour la protéger »
Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations unies.


Les PEID face aux défis environnementaux 

La journée mondiale de l’environnement, à la veille de la troisième Conférence internationale des PEID prévue, en septembre 2014 au Samoa, est l’occasion :

  • d’encourager une meilleure compréhension sur l’importance des PEID
  • de lancer un appel à la solidarité des îles en insistant sur l’urgence à aider et protéger les îles face aux risques et vulnérabilités grandissants, en particulier à la suite du changement climatique.

Situés au niveau de la mer, les petits Etats insulaires en développement sont au nombre de 52, divisés en trois régions géographiques : les Caraibes, le Pacifique et l’Afrique, l’Océan Indien, la Méditerranée et la mer de Chine méridionale. Leur contribution au monde est unique : des peuples et des traditions ancestrales, des patrimoines irremplaçables, des cultures et des écosystèmes riches, une biodiversité rare, des paysages éblouissants et des destinations touristiques très prisées. 
 
Ces Etats insulaires rencontrent des défis environnementaux semblables aux nôtres, en matière de développement durable :

  • Le changement climatique
  • La gestion des déchets
  • La consommation non durable
  • La dégradation des ressources naturelles
  • La surpopulation
  • L’industrialisation continue

Des défis relevés : résilience et adaptation des Etats insulaires au changement climatique

Pour relever les défis dus aux changements climatiques, certains petits Etats insulaires lancent des programmes d’adaptation.

 

A la Barbade, Etat insulaire, hôte de cette journée mondiale et situé à la frontière de la mer des Caraïbes et de l’océan Atlantique, la volonté gouvernementale est d’investir dans les énergies renouvelables et de maximiser l’énergie solaire. Elle s’inscrit dans un plan national stratégique : 2006-25, de reconversion énergétique. Sur cette île, bâtir une économie verte, c’est devenir autonome et rompre avec la dépendance énergétique des combustibles fossiles importés. C’est aussi respecter l’environnement.

Le défi des îles Fidji, îles du Pacifique sud, est de faire face à des inondations de surface dues aux fortes pluies, aux tempêtes côtières et à l’érosion des côtes. Privées de ressources financières pour construire des digues et des systèmes de drainages, des mesures d’adaptation basées sur les écosystèmes existants sont entrepris : les habitants participent à la restaurations des mangroves et des récifs coralliens, barrages naturels aux inondations et à l’érosion.

La France, dont de nombreux citoyens français d’Outre-mer vivent en milieu insulaire, accorde un intérêt particulier à ces problématiques. De part sa présence dans plusieurs océans, elle partage avec les populations voisines de nombreux PEID les mêmes préoccupations face aux impacts du changement climatique, au premier rang desquels la montée du niveau de la mer et l’intensification d’événements extrêmes auxquels nous devons faire face.
Dans le Pacifique par exemple, la France appuie déjà, et continuera de le faire, des actions d’atténuation notamment dans le domaine des énergies propres, mais aussi d’adaptation au changement climatique, grâce à son agence de développement, ses entreprises et instituts de recherche qui disposent de l’expertise pour développer des technologies sobres en carbone et respectueuses de l’environnement.

La France accueillera fin 2015 la conférence des parties à la convention des Nations Unies sur le changement climatique (COP 21) qui adoptera un nouvel accord universel sur le climat. Elle veillera à ce que la voix des PEID soit entendue dans toutes les phases du processus de négociation e cet accord,
 

Le défi de la Journée mondiale de l’environnement : ensemble agissons !

Vous aussi, choisissez une action à entreprendre le 5 juin. Organisez votre événement ou choisissez une activité

  • participez à une campagne de nettoyage
  • une activité de restauration des côtes
  • au recyclage des déchets
  • à une campagne de prévention sur les différents médias sociaux
  • ou rendez-vous simplement au travail pied ce jour-là !
Pour plus d’informations, consultez le site de l’ONU 
 

Découvrez ou redécouvrez quelques extraits du film "Le plus beau pays du monde" ! Réalisateur Frédéric Fougea / Productions Boréales/France 2

 

crédits photo de la Une : Laurent Mignaux/MEDDE

Imprimer