Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La première étape de la PPE - Définition des objectifs de développement des énergies renouvelables

3 mai 2016
Imprimer

L’arrêté du 24 avril 2016 relatif aux objectifs de développement des énergies renouvelables fixe des objectifs ambitieux à l’horizon 2023, qui contribueront à :

  • augmenter de plus de 50 % la capacité installée des énergies renouvelables électriques par rapport à 2015, en la portant à 71 à 78 GW contre 43 aujourd’hui ;
  • plus que doubler la puissance installée des éoliennes terrestres ;
  • plus que tripler la puissance installée du parc solaire photovoltaïque ;
  • plus que doubler la puissance installée pour la production d’électricité à partir de bois-énergie
  • valoriser le potentiel de la France pour les énergies renouvelables en mer :

 - les objectifs en puissance installée en 2023 sont fixés à 3 000 MW pour l’éolien en mer posé et à 100 MW pour les énergies marines renouvelables (EMR, éolien flottant, hydrolien)
 - En outre, l’ambition pour le volume des projets qui auront été attribués par appel d’offres et seront donc en cours de réalisation en 2023 est portée jusqu’à 6 000 MW pour l’éolien en mer posé et jusqu’à 2 000 MW pour les EMR, en fonction du retour d’expérience des premiers projets, des concertations locales et des conditions de prix.

  • augmenter de plus de 50 % la production de chaleur renouvelable, par rapport à 2014, à partir de :
    - l’augmentation de plus de 20 % de la production de chaleur à partir de biomasse,
    - la multiplication par plus de 7 de la production de chaleur à partir de biogaz, issu de
    méthanisation
    - la multiplication par plus de 4 de la production de chaleur à partir de géothermie
    - l’augmentation de plus de 75 % de la production de chaleur à partir de pompes à chaleur
    - l’augmentation de plus de 80 % de la production de chaleur à partir de solaire thermique
  • multiplier par trois la quantité de chaleur et de froid renouvelables et de récupération livrée par les réseaux.
  • Injecter dans le réseau de gaz 8 Térawatt-heure de biogaz issu de la méthanisation, et soutenir le développement du bioGNV (gaz naturel véhicule) à hauteur de 20 % des consommations de GNV en 2023.

Toutes les filières et toutes les énergies sont mobilisées pour accélérer fortement le développement des énergies renouvelables.

Consulter le document intégral "Les objectifs pour le développement des énergies renouvelables"

Imprimer