Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La qualité de l’air au cœur des actions du Plan national santé environnement

26 novembre 2014 (mis à jour le 28 novembre 2014) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Le nouveau plan national santé environnement (PNSE 3), à été présenté par Ségolène Royal et Marisol Touraine en Conseil des Ministres le 12 novembre. Parmi les décisions déjà prises : des mesures pour améliorer la qualité de l’air, l’un des enjeux sanitaires prioritaires.


Le plan national santé environnement (PNSE) vise à répondre aux interrogations des Français sur les conséquences sanitaires à court et moyen terme de l’exposition à certaines pollutions de leur environnement. Il témoigne, à partir d’une évaluation globale, de la volonté du gouvernement de réduire autant que possible et de la façon la plus efficace les impacts des facteurs environnementaux sur la santé afin de permettre à chacun de vivre dans un environnement favorable à la santé.

L’une des priorités : améliorer la qualité de l’air

L’amélioration de la qualité de l’air reste l’un des enjeux sanitaires prioritaires et le premier sujet de préoccupation environnemental des français depuis 3 ans.
Plusieurs actions pour réduire la pollution de l’air seront prises au travers du PNSE. Parmi elles :

  • L’élaboration d’un nouveau plan de réduction des émissions de polluants atmosphériques, dit PREPA, avant fin 2015 ;
     
  • La réduction des émissions dans le secteur agricole et résidentiel ;
     
  • Le développement de la diffusion de l’information visant à favoriser la prise en compte de la qualité de l’air et de ses impacts sanitaires, notamment sur les personnes vulnérables (jeunes enfants…), dans les projets d’aménagement et d’urbanisme (installation de crèches, écoles à proximité d’axes à fort trafic routier …). A ce titre, les AASQA réaliseront des cartes stratégiques sur la qualité de l’air ;
     
  • Des actions pour donner possibilité aux communes de mettre en place des zones en restriction de circulation (ZRC) permettant de réserver l’accès à certains secteurs aux véhicules les moins polluants ;
     
  • Le renforcement de la surveillance, des prévisions et de l’information sur les concentrations de pollens et de moisissures allergisantes dans l’air extérieur, ainsi que la caractérisation chimique des particules ;
     
  • Le lancement d’une campagne nationale exploratoire de la surveillance des pesticides dans l’air en 2015-2016...
     

D’autres actions sont mises en place pour améliorer la qualité de l’air. Parmi elles, La réduction de l’usage des pesticides. Depuis le printemps 2014 Ségolène Royal et Stéphane Le Foll ont décidé d’interdire définitivement l’épandage aérien des pesticides et l’épandage terrestre à proximité des lieux accueillant des publics sensibles. L’utilisation des pesticides chimiques par les collectivités sera également interdite dans le cadre de la charte Terre saine.

 
Brochure : Santé Environnement : 3e plan national 2015>2019 - Les nouvelles mesures

La brochure dédiée au PNSE 3 présente les nouvelles mesures du plan sur plusieurs thèmes phares, tels que la qualité de l’eau, la protection contre les allergies, les ondes électromagnétiques, ou encore contre les perturbateurs endocriniens (etc).

Pour en savoir plus sur le PNSE Plan santé environnement 2015>2019, voir la brochure

Imprimer