Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La radio VHF : un outil pour améliorer sa sécurité

 


1er juillet 2015 - Mer et littoral
Imprimer

Sommaire :


La radio VHF : un outil pour améliorer sa sécurité

1er juillet 2015


Seule l’utilisation d’une radio VHF en mer permet d’améliorer sa sécurité A l’ère du téléphone portable, pourquoi préférer une radio VHF ?

La radio VHF marine fixe ou portable reste le moyen incontournable pour assurer sa sécurité à bord. D’une portée supérieure au GSM en zone côtière, la radio VHF permet :

  • en cas de détresse en mer, de diffuser l’information à tous les navires sur zone, plaisanciers ou professionnels, de converser avec le CROSS et avec les moyens de sauvetage nautique ou aérien en approche finale ;
  • de prendre connaissance d’une demande d’assistance d’un autre navigateur, qui peut être très proche et de communiquer avec les autres bateaux. C’est le premier support de la solidarité des gens de mer !
  • de recevoir les bulletins météo à intervalle régulier et en particulier, les bulletins météo spéciaux élaborés par Météo France en cas d’aggravation de la situation. Ils sont diffusés par les CROSS sur tout le littoral par radio VHF.

Le saviez-vous ?

Depuis 2011, le permis plaisance permet l’utilisation d’une VHF en eaux françaises.
Les radios VHF portables sont quant à elles totalement libres d’utilisation. Souvent utilisées au niveau de l’eau, elles constituent une solution très intéressante pour les bateaux de promenade, de pêche ou les kayaks de mer. De nombreux modèles sont en effet étanches.

Depuis le 1er mai 2015, une radio VHF fixe ainsi qu’une radio VHF portative sont obligatoires pour une navigation de plaisance hauturière (à partir de 60 milles d’un abri).
En navigation semi-hauturière (à partir de 6 milles d’un abri), le plaisancier a le choix entre 3 fusées parachute et 2 fumigènes ou une radio VHF fixe.

A compter du 1er janvier 2017, une radio VHF fixe sera obligatoire pour les navigations de plaisance semi-hauturière (à partir de 6 milles d’un abri). L’installation n’est pas obligatoirement équipée de la fonction d’appel sélectif numérique (ASN).

Les procédures d’urgence et de détresse

Le respect des procédures est essentiel pour la sécurité de la navigation.

PANPAN PANPAN PANPAN
Message d’urgence concernant la sécurité du navire ou de personnes à bord.

MAYDAY MAYDAY MAYDAY
Message de détresse : danger grave et imminent indiquant un péril pour le navire et tous ses occupants, demande d’assistance immédiate.

Ces messages doivent également préciser :

  • le nom du navire répété 3 fois
  • la position du navire
  • la cause de l’appel
  • les secours demandés et les intentions des passagers

Le message doit être répété jusqu’à accusé de réception.

Imprimer