Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La transition écologique au cœur du programme d’investissements d’avenir

10 juillet 2013 (mis à jour le 28 mars 2014) - Développement durable
Imprimer

"Investir pour la France" : c’est le mot d’ordre lancé le 9 juillet par le Premier ministre, présentant un grand plan d’investissements publics pour l’avenir. Parmi les annonces, le Programme d’investissements d’avenir (PIA) de 12 milliards d’euros, dont la moitié sera consacrée, directement ou indirectement à la transition écologique. Un investissement de 5 milliards d’euros permettra également le déploiement des compteurs électriques intelligents "Linky".


Investir pour la transition écologique et énergétique

Le PIA porte un double objectif en matière de transition écologique :

  • maîtriser les nouvelles technologies de gestion, de transport et de production d’énergie et de chaleur (stockage d’énergie, piles à combustible, énergies marines, solaire, biomasse, biocarburants, géothermie, pompe à chaleur, réseaux intelligents)
  • inciter les entreprises à limiter leur consommation d’énergie et à réduire leur impact sur l’environnement.

Il consacre également un effort important pour la rénovation thermique des bâtiments afin de faire reculer la précarité énergétique et permettre aux ménages de consommer moins à confort constant.

Les investissements dans les filières de recyclage, des technologies vertes et des transports plus respectueux de l’environnement favoriseront un développement urbain plus durable pour un meilleur cadre de vie.

Le PIA encouragera les projets industriels ayant pour objectif de faciliter la transition énergétique, synonyme de performance industrielle et d’innovation.

Le Premier ministre a précisé que chaque projet sera soumis à un critère d’éco-conditionnalité, afin d’accélérer la transition écologique.


Le compteur Linky sera déployé

Le compteur Linky est une nouvelle génération de compteurs électriques, dits intelligents, et doit à terme remplacer la parc des 35 millions de compteurs français.

Grâce à un investissement de 5 milliards d’euros, cette nouvelle génération de compteurs favorisera la transition énergétique, en rendant possible l’intégration à grande échelle des énergies renouvelables, l’information des consommateurs, la différenciation des tarifs, la maîtrise de l’énergie, une meilleure maîtrise de la pointe, le développement du véhicule électrique et donc le développement de réseaux intelligents (ou « smart grids »). Le compteur Linky permettra immédiatement la télé-relève, la facturation sur des index réels, des interventions à distance et des dépannages plus rapides.

Le Premier ministre a annoncé le lancement d’un appel d’offres au cours de l’été 2013 pour le déploiement d’ici 2016 d’une première phase de 3 millions de compteurs par ERDF. Le déploiement total sera effectué à l’horizon 2020. ERDF prendra en charge l’enjeu financier global.

De sa conception à sa fabrication, le déploiement du compteur Linky devrait créer près de 10 000 emplois en France. A termes, c’est une véritable filière d’excellence pour l’exportation qui pourrait se développer.

Imprimer