Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

La transition énergétique en marche : 212 territoires à énergie positive

9 février 2015 (mis à jour le 22 mai 2015)
Imprimer

Comment faire de son territoire le lieu de l’excellence environnementale ? 212 territoires ont été récompensés lundi 9 février par Ségolène Royal pour leur engagement dans un programme d’actions. Ils répondaient à l’appel à projet Territoires à énergie positive pour la croissance verte, qui a rencontré un vif succès : 528 collectivités locales ont exprimé leur souhait de s’engager dans la transition énergétique pour la croissance verte.


 

Les territoires à énergie positive qu’est-ce que c’est ?
 

Un territoire à énergie positive est un territoire de l’excellence environnementale qui définit un programme d’actions. Il se fixe des objectifs dans les domaines suivants :

  • la réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments ;
  • la diminution des émissions de gaz à effet de serre dans les transports ;
  • une gestion plus durable des déchets ;
  • le développement des énergies renouvelables ;
  • la préservation de la biodiversité ;
  • l’éducation à l’environnement et la participation citoyenne.

Témoignage. Oanez Codet-Hache, directrice du service écologie urbaine de l’agglomération de Dijon.

Un territoire à énergie positive, c’est quoi pour vous ? « Nous sommes dans une logique globale d’actions en faveur du développement durable. Énergie, bâtiment, déchets, lutte contre le gaspillage… Concrètement, nous agissons à tous les niveaux. Nous faisons des actions en direct avec la population, comme Les Familles à énergie positive. Nous suivons ces familles dans leur démarche d’économies d’énergie, d’eau… Nous développons également de grands réseaux de chaleur. Des chaufferies qui fonctionnaient au charbon ou au fuel sont aujourd’hui reliées aux réseaux de chaleur. L’un d’entre eux est alimenté à 80 % par des énergies renouvelables. Selon les situations antérieures, les ménages économisent entre 25 % et 45 % de charges de chauffage » Lire la suite

Les territoires de la transition énergétique doivent assurer la mobilisation locale des entreprises des filières économiques d’avenir de la croissance verte. Ce mouvement doit permettre la création de 100 000 emplois en trois ans.

Soutenir la croissance verte : des aides pour accompagner les projets

Trois types de projets seront soutenus.

  • Les territoires à énergie positive pour la croissance verte

Les 212 collectivités lauréates se verront attribuer une aide financière de 500 000 euros qui pourra être renforcée jusqu’à 2 millions d’euros en fonction de la qualité des projets et de leur contribution aux objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Ces subventions doivent permettre de financer rapidement des projets qui contribuent efficacement à la baisse de la consommation d’énergie sur le territoire, à la production d’énergie renouvelable et à la mobilisation citoyenne.

  • Les territoires à énergie positive en devenir

Les collectivités qui ont été retenues au titre des territoires à énergie positive en devenir seront invitées à rencontrer les équipes de la communauté de travail régionale (conseil régional, DREAL et Ademe) afin de bénéficier d’un soutien technique et financier pour compléter leur dossier de candidature dans le cadre d’un contrat régional de transition énergétique.

  • Les contrats locaux de transition énergétique

Plusieurs collectivités ont fait le choix de présenter un projet ciblé qui contribue à la transition énergétique (un équipement, une rénovation, un service de mobilité…). Elles seront accompagnées par les services de l’État (préfecture, direction départementale des territoires) pour concrétiser leur projet et accéder aux financements. Pour matérialiser cet accompagnement, les collectivités se verront proposer des contrats locaux de la transition énergétique signés entre l’État, l’Ademe et les élus du territoire.
 

Imprimer