Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Lancement du 6e cycle d’évaluation du GIEC

14 avril 2016 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Réuni en Assemblée plénière à Nairobi (Kenya), du 11 au 13 avril, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a engagé les travaux du 6e rapport d’évaluation.


Cette 43e réunion de l’Assemblée plénière du GIEC marque le commencement effectif du cycle de réalisation du 6e Rapport d’évaluation du GIEC (AR6).

L’Assemblée plénière du GIEC a décidé de produire trois rapports spéciaux au cours de ce 6e cycle :
 

  • en 2018, un Rapport Spécial sur l’impact d’un réchauffement global de 1,5 °C au-dessus des niveaux pré-industriels et sur les trajectoires d’émission de gaz à effet de serre correspondantes. Ce rapport répondra à une demande de la COP21
  • un Rapport Spécial sur les liens entre le changement climatique, les océans et la cryosphère
  • un troisième Rapport Spécial traitera des liens entre le changement climatique, la désertification, la dégradation des terres, la gestion durable des terres, la sécurité alimentaire, et les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres.

Enfin, l’Assemblée plénière s’est engagée à traiter en profondeur la question des villes dans le 6e Rapport d’évaluation et à produire un Rapport Spécial sur les villes au cours du prochain cycle.

Lire le Communiqué de la Présidente de la COP, Ségolène Royal

Lire le Communiqué du GIEC

De nombreuses autres décisions ont été prises. Pour les présenter, le GIEC organise une conférence de presse le jeudi 14 avril 2016.
Suivre la conférence de presse retransmise en direct (11:30 CEST) sur internet (webcast) depuis Nairobi sur la chaîne You Tube du GIEC : https://www.youtube.com/user/IPCCGeneva

La délégation française interministérielle (Affaires étrangères, Recherche, Environnement) a été conduite par Antoine Michon accompagné d’Eric Brun, représentant du point focal français (ONERC).
Valérie Masson-Delmotte a participé activement à cette Assemblée en tant que co-présidente du groupe de travail I.

Imprimer