} Le Comité Stratégique de Filières Eco-industries (COSEI) - Ministère du Développement durable Votre énergie pour la France

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Les éco-activités

 

Les éco-activités sont l’ensemble des activités directement appliquées à la préservation de l’environnement au sens classique du terme (eau, air, sol, déchets y compris la récupération, odeur, bruit…) de manière préventive ou curative, à l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre et aux énergies renouvelables.


4 juin 2014 - Développement durable
Imprimer

Sommaire :


      

Le Comité Stratégique de Filières Eco-industries (COSEI)

4 juin 2014 (mis à jour le 6 juin 2014)


Le COSEI assure la concertation sur les orientations stratégiques pour les éco-industries

Le Comité stratégique des éco-industries a été créé en juillet 2008 par les ministres en charge du développement durable et de l’industrie à la suite des recommandations du rapport sur le développement des éco-technologies remis au Premier ministre par M. Thierry Chambolle.

Il est l’instance de concertation entre les entreprises de l’environnement et les pouvoirs publics.

Il est présidé par les deux ministres en charge du développement durable et de l’industrie.

Son vice-président est Jean Claude ANDREINI, également chef de projet Energies renouvelables au titre des 34 plans de la Nouvelle France industrielle et président du PEXE (association des éco-entreprises de France). Trois questions à Jean-Claude-Andreini - juin 2013

Son secrétariat est assuré par la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services et le commissariat général au développement durable (v. CONTACTS)

Le COSEI plénier se réunit tous les semestres sous la présidence des ministres. Il fait le point sur les attentes des professionnels et les actions menées par les ministères en faveur des éco-industries.

Les filières "vertes" suivies par le COSEI

Le travail du COSEI est structuré en 4 filières thématiques (énergies renouvelables, efficacité énergétique, eau, valorisation industrielle des déchets) regroupant 18 métiers, et 5 groupes de travail transversaux : action Internationale et transverse (GAIT) ; Financement des entreprises ; formation ; relations grands groupes/PME ; innovation.

4 GT Thématiques COSEI

2 Sous GT thématiques

18 « filières vertes »

Efficacité Énergétique

S/ total 7

Bâtiment à faible impact environnemental

Bâtiment à faible impact environnemental

Réseaux électriques intelligents et stockage de l’énergie

Réseaux énergétiques intelligents

Stockage de l’énergie et batterie

Matériaux biosourcés

Hydrogène et piles à combustibles

Logistique et gestion de flux

Optimisation des procédés industriels

Énergies renouvelables

S/ total 7

 

Biocarburants

Biomasse énergie

Chimie verte

Energies marines

Eolien

Géothermie

Solaire

Eau et assainissement

S/ total 2

 

Eau / Assainissement / génie écologique

Métrologie et instrumentation

Valorisation industrielle des déchets

S/ total 2

 

Recyclage et valorisation des déchets

Captage, Stockage et valorisation du CO2

 

 2013

Septembre - décembre : participation du groupe de travail "Valorisation des déchets" du COSEI aux travaux de la conférence environnementale sur l’Economie circulaire

Octobre : présentation de 3 contrats de filières

Arnaud MONTEBOURG, ministre du Redressement productif, et Philippe MARTIN, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, ont co-présidé le 11 octobre une réunion plénière du Comité stratégique de filière des éco-industries (COSEI) au cours duquel trois contrats de filière pour les énergies renouvelables, l’eau, le recyclage et la valorisation des déchets ont été présentés : communiqué de presse

Ces contrats définissent une stratégie de filière à long terme et visent à renforcer les solidarités entre les entreprises des éco-industries, développer les relations entre grands groupes et PME, assurer les conditions d’une compétitivité accrue en France comme pour le développement à l’international.

Septembre : création de la marque Vivapolis - La ville durable à la française

VivapolisLe groupe d’action internationale du COSEI est à l’origine de cette initiative, et continue aujourd’hui de la porter sur la base d’une collaboration étroite entre acteurs publics (ministères, agences, collectivités) et privés (entreprises, fédérations professionnelles, pôles de compétitivité...). VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français – publics et privés – qui veulent promouvoir, à l’international, une ambition partagée d’un développement urbain durable. Elle permet aux entreprises, grandes et petites, de se présenter groupées à l’international, facteur indiscutable de compétitivité.

Courant 2013  : installation de comités stratégiques régionaux des éco-industries en Ile de France, Rhône-Alpes, Languedoc Roussillon, Alsace.

Courant 2013 : le groupe de travail Emploi - Formation du COSEI, créé en 2012, entame ses travaux avec le centre d’études et de recherches sur les qualifications (CEREQ) et le commissariat général au développement durable pour définir les besoins de compétences dans les filières vertes (1er rapport attendu mi-2014).

2012

 

 

Réunion plénière du COSEI au salon Pollutec le 27 novembre 2012

 

www.developpement-durable.gouv.fr/Reunion-pleniere-du-COSEI-Comite.html

 "Ambition ECOTECH" - Programme d’actions pour les filières industrielles vertes du 13 janvier 2012

Alors que la compétition internationale sur les filières industrielles de l’environnement et de l’énergie s’intensifie, le développement d’une offre compétitive, créatrice d’emplois et de valeur ajoutée est un objectif stratégique pour la France.

C’est tout l’enjeu de la nouvelle feuille de route du Comité d’orientation stratégique pour les éco-industries (COSEI), présentée le 13 janvier 2012 par la ministre de l’Écologie, du Développement durable, des transports et du Logement, et le ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique. Intitulé « Ambition Ecotech », ce programme recense 87 actions qui seront mises en œuvre dès 2012 pour favoriser le développement des filières des éco-industries.

« Ambition Ecotech » est le fruit du travail lancé lors du dernier COSEI de juillet. Les 87 mesures retenues s’articulent principalement autour de trois axes forts, que sont le soutien à l’innovation, le soutien à l’export, et l’accompagnement des PME vertes.

Pour en savoir plus :

2011

 Rapports des groupes de travail du COSEI présentés au COSEI plénier du 20 juillet 2011 :

Synthèse COSEI - Filières et thèmes transversaux (PDF - 81 Ko)

Rapports sur les filières :

Rapports sur les thèmes communs aux filières vertes :

2010

A la suite des Etats Généraux de l’Industrie, le COSEI évolue pour devenir le Comité Stratégique de Filière Éco-industries dans le cadre de la Conférence Nationale de l’Industrie (décret du 3 juin 2010). Il est en charge de définir une feuille de route de politique industrielle pour les éco-industries.

Quatre missions lui sont confiées :

  • structurer un secteur constitué de nombreuses filières (filières eau, déchets, énergies renouvelables, efficacité énergétique...),
  • effectuer un diagnostic et un suivi de l’évolution des activités et des mesures de politique industrielle et commerciales spécifiques à la filière,
  • contribuer à définir une stratégie de moyen terme, faire émerger des propositions d’actions permettant de développer la compétitivité de la filière et son activité,
  • développer et entretenir un dialogue entre l’ensemble des acteurs de la filière sur la stratégie définie.

Le COSEI plénier est alors re-composé de :

  • organismes représentatifs des entreprises de la filière : syndicats professionnels ou fédérations professionnelles,
  • représentants d’entreprises caractéristiques de la filière,
  • syndicats de salariés,
  • personnalités qualifiées,
  • organismes spécialisés dans la recherche, l’animation collective, l’enseignement ou la formation, notamment : pôles de compétitivité, CTI ou CPDE, universités, écoles, organismes de recherche.

Pour en savoir plus :

2009

En décembre 2009, les ministres chargés de l’Écologie et de l’Industrie ont lancé cinq groupes de travail sur les filières industrielles vertes :

  • valorisation industrielle des déchets,
  • eau et assainissement,
  • production d’énergie renouvelable,
  • réseaux électriques intelligents et stockage de l’énergie,
  • bâtiment à faible impact environnemental.

Ces groupes sont composés d’organismes représentant les acteurs industriels de ces domaines (entreprises, organismes professionnels, organismes techniques, pôles de compétitivité). Ils sont présidés par des représentants de fédérations professionnelles. Ils se sont réunis au deuxième semestre 2010 pour élaborer des propositions visant à renforcer l’offre industrielle française dans leur filière.

 2008

 A l’origine du COSEI : Rapport remis au Premier ministre par M. Thierry Chambolle en 2006 Plan d’action pour favoriser l’investissement et la création d’entreprises dans le domaine des éco-technologies

 

 

      
Imprimer

Liens utiles

Le COSEI sur le site du ministère de l’industrie : http://www.dgcis.gouv.fr/secteurs-professionnels/industrie/comite-strategique-filiere-eco-industries

CONTACTS

  • Jean-Claude ANDREINI (vice président du COSEI)  : jc.andreini[at]noos.fr
  • Stéphane COQUELIN (secrétariat du COSEI au CGDD) : stephane.coquelin@developpement-durable.gouv.fr
  • Hoang BUI (secrétariat du COSEI à la DGCIS) : hoang.bui[at]finances.gouv.fr