Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Le Comité stratégique de la filière bois dresse un premier bilan positif

22 février 2016 (mis à jour le 26 février 2016) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Le Comité stratégique de la filière bois (CSF Bois) s’est réuni, le 22 février, au Ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique. Un an après son installation officielle au sein du Conseil national de l’industrie (CNI), le CSF Bois dresse un 1er bilan positif qui a permis de mener plusieurs actions structurantes pour la filière. A cette occasion, Ségolène Royal, a lancé la 2eme édition de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) Dynamic Bois.


Le Comité s’est réuni en présence de Monsieur Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Monsieur Emmanuel Macron, Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, Madame Emmanuelle Cosse, Ministre du logement et de l’habitat durable et Monsieur Luc Charmasson, président de France Bois Industries Entreprises (FBIE) et vice-président du CSF.

Bilan des un an : le CSF Bois a mené plusieurs actions structurantes pour la filière

  • La mise en place d’une veille économique mutualisée de la filière qui constitue un outil de pilotage stratégique pour se positionner sur les marchés ;
  • le déploiement du Fonds Bois II en faveur des entreprises de la filière ;
    le lancement opérationnel du plan « Industries du bois » visant à construire des immeubles de grande hauteur en bois ;
  • le déploiement du deuxième plan bois construction qui soutient la valorisation du bois dans la construction et la rénovation via l’innovation dans les systèmes constructifs et la formation ;
  • la mise en œuvre opérationnelle de l’appel à manifestation d’intérêt Dynamic Bois pour utiliser la ressource forestière de mauvaise qualité comme bois-énergie et la replanter par des espèces plus nobles. 30 M€ d’euros d’aides ont été accordés à 24 porteurs de projets lauréats. Dynamic bois sera reconduit en 2016 dans le cadre d’un nouvel appel à manifestation d’intérêt ;
  • le lancement récent de la mission « Recherche et Innovation 2025 filière forêt-bois », qui vise à identifier les principaux projets stratégiques à dix ans et les financements innovants mobilisables associés, constitue également une initiative majeure dans la perspective du troisième programme d’Investissements d’avenir (PIA 3).

L’État souhaite que l’implication des professionnels soit renforcée en 2016 pour réaliser l’ensemble des trente-trois actions inscrites au contrat de filière. Les objectifs du contrat de filière, et leurs déclinaisons sous forme de programme d’actions, sont intégrés au Programme national de la forêt et du bois, issu de la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, qui sera présenté aux membres du Conseil supérieur de la forêt et du bois le 8 mars 2016.Retour ligne manuel

Le CSF bois, qu’est-ce que c’est ?
Le Comité stratégie de la filière bois rassemble l’État, l’Association des Régions de France et les professionnels de la filière. Il vise à coordonner les actions de l’ensemble des acteurs afin de promouvoir l’usage du bois et de renforcer la compétitivité de la filière dans les domaines stratégiques de l’énergie, de la construction et de la lutte contre le changement climatique. Il doit permettre au bois français de répondre de manière qualitative et quantitative à la demande des marchés de la construction, de l’emballage, des panneaux, du papier, de la fibre ou encore de l’énergie. Dans le respect de la gestion durable des forêts, cet essor de la filière bois doit permettre de répondre aux enjeux d’une société bas carbone tournée vers la préservation d’un cadre de vie de qualité et le développement d’un habitat durable pour tous.Retour ligne manuel

 Le bois, ressource pour une économie bas-carbone

Lancée par Ségolène Royal, la deuxième édition de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) DYNAMIC Bois, doté de 20 millions d’euros, financera des projets collaboratifs à l’échelle des territoires, regroupant plusieurs acteurs impliqués dans la mobilisation du bois et ciblant trois catégories d’actions :

  • l’animation entre les acteurs ;
  • les investissements matériels et immatériels ;
  • l’amélioration des peuplements.

> La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 17 mai 2016.

 
Ces projets permettront de mieux exploiter et valoriser la forêt française, essentielle à la lutte contre le changement climatique, la transition énergétique et la préservation de la biodiversité. Les 24 projets lauréats de l’édition 2015 représentent ainsi déjà un objectif de mobilisation d’un peu plus de 4 millions de m³ de bois supplémentaires sur 3 ans.

Comment postuler ?

L’Appel à Manifestation d’Intérêt est consultable sur le site de l’ADEME

> En savoir plus sur Dynamic Bois

 

Crédits photo Une : Arnaud Bouissou/MEEM-MLHD

Imprimer