Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Le bien-être territorial en France : de la mesure à l’action, pour une société plus durable

21 janvier 2016 (mis à jour le 20 janvier 2016) - Développement durable
Imprimer

Ces actes rassemblent les enseignements et expériences de chacun considérant les indicateurs de bien-être et de soutenabilité à la fois comme des outils d’aide à la décision et de mobilisation des acteurs. Les pistes de travail ne manquent pas pour poursuivre l’intégration des indicateurs de bienêtre et de soutenabilité dans l’élaboration et la conduite des politiques publiques et accompagner la transition écologique.


2015 a marqué le début d’une forte mobilisation pour la transition écologique vers un développement durable. Au niveau international d’abord avec la tenue de la Cop21 à Paris ainsi que, dans la continuité du Sommet de Rio en 1992, la discussion d’objectifs de réduction de la pauvreté, d’amélioration de la santé, de l’éducation... à travers les objectifs de développement durable. Cette mobilisation se poursuivra en 2016, année de la présidence française de la Cop.

Dans cette même dynamique, la France s’est distinguée en faveur de la transition écologique et énergétique avec le vote de la loi de transition énergétique pour une croissance verte et son travail pour la modernisation et la démocratisation du dialogue environnemental. La nouvelle stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable 2015-2020 traduit également l’engagement de tous les acteurs publics, associatifs et privés dans la réponse aux défis de la transition écologique.

Les territoires jouent un rôle essentiel dans cette mobilisation collective et sont déjà à l’oeuvre, notamment à travers les territoires à énergie positive pour la croissance verte et les agendas 21. Ces derniers offrent l’opportunité de co-construire avec les acteurs du territoire des stratégies territoriales de développement durable à travers une vision ambitieuse et opérationnelle, soucieuse du bien-être de tous et des générations futures.

Parler de développement durable signifie en effet changer de modèle, notamment en réfléchissant à nos outils de mesure : au-delà du PIB, à toutes les échelles de décision, les indicateurs de bien-être et de soutenabilité sont mis en avant pour contribuer à la transformation de la société.

Le colloque scientifique sur le bien-être territorial co-organisé le 20 février 2015 par le ministère et l’OFCE a conduit les participants au coeur de la dynamique d’élaboration de nouveaux indicateurs de richesse et de soutenabilité. Croisant la mesure à l’action, il a mis en relation des travaux de recherche les plus pointus et des expériences nationales et territoriales. Cette journée a pu constituer un véritable laboratoire d’innovations publiques au service d’un changement de modèle, conçu pour réfléchir ensemble à une société plus durable, grâce aux débats riches d’un public composé de collectivités, d’élus, de chercheurs, d’associations, de membres du comité national Agenda 21 et de ministères.

Imprimer