Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Le conseil national de protection de la nature approuve à l’unanimité la qualité scientifique du projet d’extension de la réserve naturelle nationale des Terres Australes Françaises

13 septembre 2016 - Mer et littoral
Imprimer


Consulté le 13 septembre 2016 par Ségolène ROYAL, le conseil national de protection de la nature vient de valider à l’unanimité la qualité scientifique du dossier d’extension de la réserve naturelle nationale des Terres Australes Françaises, qui prévoit la création de la plus grande zone de non-pêche au monde.

Annoncée au sommet de Paris sur le Climat pour marquer le rôle des écosystèmes marins dans l’atténuation du changement climatique, l’extension de la réserve naturelle nationale des Terres Australes Françaises va contribuer puissamment au maintien en bonne santé de la vie océanique.

La réserve étendue, forte de plus de 605 000 km² sera la cinquième aire marine protégée en surface au monde. Elle permettra la préservation des ressources halieutiques inestimables, et parfois encore très mal connues. Des populations d’oiseaux de mer et 28 espèces de mammifères marins seront également préservées dans le cadre d’un plan de gestion.

La pêche sera interdite sur environ 110 000 km², faisant de cette réserve la plus grande réserve halieutique au monde.

Comme c’est le cas pour toutes les aires marines protégées françaises, les parties prenantes de ce territoire « du bout du monde » seront associées à sa gestion, notamment les armements de pêche et les associations environnementales, dans le cadre d’un comité consultatif.

Ce projet va être soumis à des consultations locales et nationales sur une période d’un mois puis faire l’objet d’un décret qui sera publié avant la fin de la COP 22 sur le Climat à Marrakech.

Télécharger le communiqué (PDF - 184 Ko)


Contact presse : 01 40 81 78 31









 

Imprimer