} Le massif du Canigó devient Grand Site de France - Ministère du Développement durable Votre énergie pour la France

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Le massif du Canigó devient Grand Site de France

16 juillet 2012 (mis à jour le 18 juillet 2012) - Eau et biodiversité
Imprimer

A l’extrémité Est de la chaîne pyrénéenne, surplombant la plaine du Roussillon et la Méditerranée distante de 45 km, le massif du Canigou culmine à 2 785 mètres d’altitude. Visible du Languedoc, de l’Ariège, mais aussi de l’Espagne, c’est la "montagne sacrée du pays catalan", d’où la nouvelle écriture de son nom, le Canigó, reconnue pour désigner ce nouveau Grand Site de France.




Terre d’extraction du fer par le passé, cette montagne est désormais une terre de randonnée, avec ses 450 km de sentiers qui permettent de faire le tour du sommet et de parcourir les crêtes des vastes espaces du site classé, tout autant que de découvrir les villages du piémont qui cernent le massif.

Ce projet a déjà permis de faire reculer les voitures, jadis présentes sur les sommets et désormais tenues loin des paysages majeurs du site. Il permettra à l’avenir de renforcer sa protection, une extension prochaine de la zone classée vers les parties les plus sauvages du Grand Site devant le porter à plus de 23 000 hectares. Il deviendra ainsi le troisième plus Grand Site classé de France, après le Mont-Blanc et la Vallée de la Clarée.

Gardiens de refuge, hôteliers, gestionnaires des réserves, forestiers, éleveurs, commerçants : tous les acteurs locaux se mobilisent pour ce projet fédérateur qui vise un tourisme en phase avec l’esprit du lieu, actif tout au long de l’année et moteur d’une vitalité locale renouvelée.

39 communes sont impliquées dans le projet Grand Site de France du Canigó, aux côtés du Conseil général des Pyrénées orientales et de l’Office National des Forêts, avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon, de l’État et des fonds européens.

Tous ensemble, ces acteurs participent à la volonté de sensibiliser le public à la préservation de nos richesses naturelles et de lui permettre de se les approprier de manière responsable.

Le label Grand Site de France
10 autres sites ont reçu le label Grand Site de France depuis 2004 : l’Aven d’Orgnac, la Sainte-Victoire, la Pointe du Raz, le Pont du Gard, Bibracte Mont-Beuvray, le Puy de Dôme, le Marais Poitevin, Saint-Guilhem-le-Désert les Gorges de l’Hérault, les Deux Caps Blanc-Nez Gris-Nez et la Baie de Somme.

Inscrit au code de l’environnement depuis l’adoption de la loi du 12 juillet 2010, le label Grand Site de France reconnaît à la fois la valeur exceptionnelle du site, la qualité de son entretien et l’intérêt du projet de préservation, de gestion et de mise en valeur. Il récompense et encourage ainsi un travail approfondi et volontaire en faveur de l’accueil du public dans le respect de la préservation durable des sites.

> En savoir plus sur les Grands Sites de France

Imprimer