Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Sécurité d’approvisionnement

La sécurité d’approvisionnement désigne l’aptitude du parc de production à couvrir à tout moment, l’ensemble de la demande.


23 janvier 2015 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Sommaire :


      

Le mécanisme de capacité

28 décembre 2012


Le principe du mécanisme de capacité

 
La satisfaction d’un client ne se limite pas à la quantité d’énergie fournie (MWh), mais se mesure aussi à la puissance délivrée (MW).
A domicile, un manque de puissance se matérialise lorsque le disjoncteur du compteur électrique « saute ». Cela signifie que la puissance demandée est trop importante. Il faut alors soit débrancher un appareil trop puissant (chauffage électrique, sèche-linge, etc.), soit augmenter la puissance délivrée.
 
Avec le mécanisme de capacité, les fournisseurs d’électricité (comme EDF, GDF Suez, Direct Energie, E.ON, …[1]) doivent garantir la sécurité d’approvisionnement en électricité de leurs clients, notamment au moment des périodes de pointe de la demande électrique. Pour cela, ils devront justifier de leur capacité à satisfaire cette consommation de pointe, par l’acquisition de « garanties de capacité ». Ainsi le fournisseur « prouve » qu’il peut couvrir les besoins de ses consommateurs.
 
Le fournisseur pourra se procurer ces « garanties de capacité » auprès :
  • des producteurs d’électricité, qui exploitent les centrales électriques en France (nucléaire, thermique, hydraulique, renouvelables…), et qui ont l’obligation de faire certifier la disponibilité de leurs installations.
  • les opérateurs d’effacement (cf. plus bas), qui doivent également faire certifier la capacité d’effacement de consommation qu’ils sont en mesure de garantir.
 
Ces garanties de capacité représentent la contribution d’un moyen de production ou d’effacement à la sécurité d’approvisionnement du système électrique.
 
Les fournisseurs d’électricité pourront également réduire leur obligationen aidant leurs clients à réduire leur demande à la pointe. Ils ont en effet l’avantage de bien connaître les besoins de leurs clients et sont donc les plus à même de les anticiper et d’aider les consommateurs à rationaliser leur consommation.
 
Le montant des garanties de capacité que devront détenir les fournisseurs dépendra du profil de consommation de leurs clients.
 
Illustration sur le principe du montant des garanties de capacité exigé aux fournisseurs par rapport au profil de consommation de leurs clients (Source : DGEC)
 


Si la consommation agrégée des clients d’un fournisseur est élevée au moment des pointes nationales de consommation, le montant des garanties de capacité qu’il devra détenir sera plus élevé. Au contraire si elle est faible lors des pointes, le volume des garanties de capacité exigé sera moins élevé.
 

Favoriser l’effacement

 
Un effacement de consommation consiste à réduire la consommation d’électricité d’un site par rapport à sa consommation normale, sur une base volontaire, en cas de pointe (nationale) de consommation.
 
Les opérateurs d’effacement sont des acteurs spécialisés dans le développement d’offres d’effacement.
Ils proposent à leurs clients (les consommateurs particuliers ou industriels), des solutions techniques pour mettre en pause pendant quelques minutes ou quelques heures certains de leurs équipements dont la consommation est flexible (exemples pour les particuliers : radiateurs, ballon d’eau chaude, climatisation).
Par exemple, en Californie, les Programmable Communicating Thermostat (PCT) permettent de commander temporairement une hausse de la température de consigne des climatiseurs de 1 à 3°C en période de pointe estivale et le client, informé de ce changement, garde la possibilité de rétablir la température initiale.
 
Ainsi, sans que le confort ou la productivité du consommateur soit altéré, chacun peut offrir quelques kilowatts de puissance flexible, ce qui, étendu à un grand nombre de consommateurs, peut apporter plusieurs dizaines voire centaines de mégawatts contribuant à assurer l’équilibre du système électrique.
 
Grâce au mécanisme de capacité, lorsqu’un opérateur d’effacement vend des garanties de capacité à un fournisseur, il obtient une rémunération, qui lui permettra de développer et d’améliorer les offres faites auprès des consommateurs. Cela devrait donc permettre le développement de nouvelles offres d’effacement.
 
Aux Etats-Unis, où un mécanisme de capacité a été mis en place dans certaines régions, l’effacement a connu un fort développement. Dans certaines zones, les capacités d’effacement ont ainsi été multipliées par 5 en 6 ans.
 
Par ailleurs, l’efficacité énergétique sera incitée par le mécanisme de capacité. En effet un fournisseur encourageant ses clients à consommer moins en prenant des mesures d’efficacité énergétique aura une obligation de garanties de capacité plus faible.
 

Les garanties de capacité sont des biens échangeables et cessibles. Les fournisseurs d’électricité pourront acquérir ou vendre leurs garanties de capacité afin d’atteindre le montant de leur obligation de capacité. Les échanges de garanties de capacité vont donc constituer un marché qui permettra de donner une valeur à l’effacement et à la disponibilité des capacités de production en période de pointe.

 
 
 Le mécanisme de capacité 
 


[1] La liste des fournisseurs d’électricité actifs en France est remise à jour chaque trimestre par la Commission de Régulation de l’Énergie dans son « Observatoire et indicateurs des marchés »
      
Imprimer