Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Le projet Green Shield a pour but de réduire l’usage des pesticides

19 octobre 2016 (mis à jour le 23 novembre 2016) - Développement durable
Imprimer

Le projet Green Shield développe des modules électroniques de lutte contre les pestes des productions végétales.


Ces modules seront capables de détecter des pestes telles que des invertébrés ou des maladies en utilisant l’analyse spectrale, et de les détruire grâce à un laser, le tout de façon autonome. A terme ils seront montés sur des robots de patrouille qui circuleront en champs ou dans des serres, pour scanner les plantes et recueillir des données précises sur les pestes ainsi que les éliminer. Les données recueillies serviront à faire du big data pour optimiser la lutte contre les pestes.

Green Shield, dans le secteur clé santé et environnement , est l’une des 37 startups lauréates de l’appel à projets jeunes pousses de la greentech verte.

La genèse du projet

L’idée de ce projet est née de façon très informelle. En 2010 je vivais en Picardie et avait la chance d’avoir un jardin. Un jour d’été je voulais faire un thé à la menthe avec la menthe de mon jardin. Après avoir chauffé et sucré l’eau pour la menthe, je sors dans le jardin pour cueillir ma menthe que je découvre couverte de pucerons aussi nombreux que destructeurs. Ma menthe était en danger de mort et devenue inconsommable ! Je me retrouvais face à un dilemme : si je vaporise un pesticide, ma menthe sera exempte de toute bestiole ravageuse… mais sera simplement devenue dangereuse pour ma santé ! Que faire ? Sans réponse satisfaisante j’ai saisi avec rage le vaporisateur d’eau pour les plantes, j’ai sélectionné la position jet surpuissant (et non brumisation douce), et j’ai commencé à appuyer frénétiquement sur la gâchette, non la poignée, pour faire virevolter avec le jet ces invertébrés nuisibles. Peut efficace contre les pucerons mais souverain pour les nerfs… Après avoir vidé le chargeur, non le réservoir, de mon vaporisateur, je retourne dans la cuisine, me verse un grand verre d’eau tiède sucrée, et commence à réfléchir à une meilleure méthode… Ma déformation professionnelle transforme la résolution de ce problème en obsession. Je dois trouver une solution satisfaisante ! Le jet pourrait être un laser ? Quelle devrait être sa puissance ? Et pour détecter les pestes on pourrait utiliser l’analyse spectrale ? Quelles longueurs d’ondes seraient utiles ?...

Depuis, ce projet a été lauréat au concours I-LAB 2015, organisé par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ; en 2016 il a reçu le deuxième prix du concours “Innovations pour l’agriculture” organisé par Agrinove Technopole, a été labellisé par le pôle de compétitivité Terralia, et vient d’être lauréat de l’appel à projet “Jeunes pousses - Green Tech Verte”.

Aujourd’hui, le projet est développé en collaboration avec trois laboratoires de l’INSA de Lyon et des collaborateurs sensationnels.

L’équipe et la biographie du porteur

L'équipeFrançois Gabriel Feugier, fondateur et CEO de la société Green Shield Technology, est Docteur en biologie mathématique. Il se spécialise dans l’étude des phénomènes biologiques, allant des molécules aux populations d’organismes, en utilisant les mathématiques. Il a effectué sa thèse au Japon à l’Université de Kyushu, en cotutelle avec l’Université Pierre et Marie Curie (promotion 2006), en travaillant sur la modélisation de l’auto-organisation du système vasculaire des feuilles des plantes. En 2007 il a effectué un postdoc à l’Université de Newcastle (GB) pour travailler sur l’émergence des chemins de migration de populations d’organismes. De retour au Japon en 2011 il effectue un second postdoc à l’Université de Hokkaido pour travailler sur des modèles de gestion optimale des ressources chez les plantes en relation avec l’horloge circadienne, ainsi que sur des modèles de transport de molécules dans des réseaux complexes tels que le phloème, et de transport intercellulaire de molécules chez les plantes. Enfin, de retour en France depuis 2014 il se consacre à son projet de lutte sans pesticides contre les pestes de l’agriculture.

Imprimer

Voir aussi

  • Localisation : Paris
  • Contact : francois.feugier@gmail.com