Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

L’ouverture des données du réseau routier national

Le Secrétaire d’Etat Alain Vidalies a lancé une démarche d’ouverture des données du réseau national afin d’informer en toute transparence les décideurs et les citoyens sur l’état du patrimoine, l’activité des gestionnaires, et l’utilisation des deniers publics. Dans un second temps, elle sera élargie à des données de trafic en temps réel, pour permettre à des entreprises du secteur numérique de fournir des services innovants à l’usager.


31 août 2016 - Transports
Imprimer

Sommaire :


      

Le réseau routier national

31 août 2016


Le territoire français est parcouru par un ensemble cohérent de routes et d’autoroutes, concédées ou non, qui présentent « un intérêt national ou européen » (article L121-1 du Code de la voirie routière).

 

 

Cet ensemble de routes et d’autoroutes constitue le réseau routier national (RRN). Il est géré

  • par les Directions Interdépartementales des Routes (DIR), services déconcentrés de l’État, lorsqu’il est non concédé
  • par les Sociétés Concessionnaires d’Autoroute (SCA) lorsqu’il est concédé.

Sauf indications contraires, les liens ci-dessous permettent d’accéder aux données répertoriées sur le site Cartelie. Ces données répondent aux recommandations de la directive européenne INSPIRE.
 

 

Les liaisons routières

 

 

La liste des routes et autoroutes qui forment le réseau routier national est définie par un décret en Conseil d’État, régulièrement actualisé.

Les liaisons routières :

Les gestionnaires de réseau

Le bornage (ou PR, Points de Repère routiers)

 

Les itinéraires européens

 

 

Les routes européennes sont des grandes routes de trafic international qui répondent à un cahier des charges défini par la Commission Économique pour l’Europe des Nations Unies (UNECE). Leur liste a été définie à Genève le 15 novembre 1975 par l’accord européen sur les grandes routes de transport international (AGR). Ces routes bénéficient d’une numérotation identique à travers toute l’Europe, quels que soient les pays qu’elles traversent.

 
 

La hiérarchisation du réseau

 

 

Afin de faciliter sa gestion et son entretien, chaque section du réseau routier national est classée en fonction du type de route, de ses caractéristiques géométriques et de la vitesse maximale autorisée.

On distingue 3 grandes catégories par type de route :

Pour les autoroutes :

  • les autoroutes concédées
  • les Voies Rapides Urbaines de type 50 (VRU50)
  • les Voies à Caractère Autoroutier (VCA)

Pour les routes nationales :

  • les Grandes Liaisons d’Aménagement du Territoire (GLAT)
  • les Routes Nationales de Liaison (RNL)
  • les Routes Nationales Ordinaires (RNO)

Cas particulier : les routes nationales qui ont des caractéristiques de Routes Expresses, peuvent être également classées comme VCA.

Données

Carte

 

La nature des routes

 

 

La nature d’une route est définie selon deux paramètres :

  • les chaussées portant les 2 sens de circulation sont-elles séparées par un terre-plein central ? Si oui, on parlera de chaussées séparées, sinon la chaussée est dite unique
  • Combien de voies comporte chaque chaussée ?

A partir de ces éléments, il est alors possible de définir un classement selon la nature des routes, appelé « classes de profil en travers »

Les classes de profil en travers :
Données
Carte

Le nombre de voies par chaussée :
Données
Carte

La largeur des routes :
Données
Carte

      
Imprimer