Votre énergie pour la France

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Le tourisme durable

21 juillet 2011
Imprimer

Sommaire :


      

Le tourisme durable : définitions

13 juillet 2011

Développement durable du tourisme, tourisme durable ou tourisme responsable : trois expressions pour qualifier une même dynamique.



Une définition...

Le tourisme durable repose sur des critères de durabilité. Il doit être supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur le plan économique et équitable sur le plan éthique et social pour les populations locales.
Par conséquent le tourisme durable doit :

  • exploiter de façon optimum les ressources de l’environnement qui constituent un élément clé de la mise en valeur touristique, en préservant les processus écologiques essentiels et en aidant à sauvegarder les ressources naturelles et la biodiversité 
  • respecter l’authenticité socioculturelle des communautés d’accueil, conserver leurs valeurs traditionnelles et contribuer à l’entente et à la tolérance interculturelles
  • assurer une activité économique viable sur le long terme offrant à toutes les parties prenantes des avantages socio-économiques équitables répartis, notamment des emplois stables, des possibilités de bénéfices et des services sociaux pour les communautés d’accueil, et contribuant à la réduction de la pauvreté.

Le tourisme durable doit aussi satisfaire, au plus haut niveau possible, les touristes, et représenter pour eux une expérience utile en leur faisant prendre davantage conscience des problèmes de durabilité et en encourageant parmi eux les pratiques adaptées.

….Quelques précisions

L’éco-tourisme est principalement lié aux formes de tourisme pratiquées en milieu naturel. Les notions de préservation du milieu, d’éducation -interprétation des composantes naturelles ou culturelles du milieu- et de bénéfices socio-économiques locaux sont les éléments fondamentaux de cette activité touristique.

Le tourisme équitable permet d’assurer aux communautés locales une part des revenus générés et de concilier le tourisme avec l’amélioration de leur condition de vie. Le respect des habitants et de leur mode de vie, leur implication dans l’activité touristique et le bénéfice des retombées économiques sont les points clef de tourisme.

Le tourisme solidaire est directement associé à des projets socio-économiques locaux. Dans ce cadre, le touriste et le voyagiste peuvent participer directement à des actions de développement. Ils peuvent également financer un projet de réhabilitation : bâtiment, équipement, aménagement...ou un projet social grâce à une partie du prix du voyage.

Le tourisme social préconise le droit aux vacances et l’accessibilité au tourisme à tous les groupes de la population notamment les jeunes, les familles, les retraités, les handicapés, les personnes aux revenus modestes.

      
Imprimer