Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

Le transport collectif routier de voyageurs -

Le transport collectif routier de voyageurs

19 septembre 2015 (mis à jour le 19 septembre 2016) - Transports
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Le transport collectif routier de voyageurs - Datalab - Essentiel - Annuel

Le transport collectif routier de voyageurs s’appuie sur l’utilisation d’autobus et d’autocars. Annuelle de 1997 à 2005, l’enquête sur l’utilisation des véhicules de transport routier en commun de voyageurs est désormais apériodique. Elle est complétée par des informations sur le parc et le kilométrage des véhicules, issues de travaux réalisés à partir du fichier central des automobiles et de la centralisation des contrôles techniques périodiques des véhicules.

Les autobus et autocars sont différenciés selon le type de carrosserie. Le terme autobus fait référence à un usage urbain ou périurbain dans lequel la vitesse des véhicules est relativement faible et les arrêts fréquents. Pour les liaisons interurbaines, des autocars sont utilisés, dans lesquels les voyageurs sont obligatoirement assis. Les autobus sont surtout conçus pour effectuer des trajets moins longs que les autocars.

Pour mesurer le trafic des autobus et des autocars d’au moins neuf places assises passagers immatriculés en France métropolitaine, des données « administratives » sont disponibles. D’une part, le répertoire statistique des véhicules routiers, système élaboré au service de l’observation et des statistiques du ministère. Il recense les véhicules routiers immatriculés sur le territoire français (départements d’outre-mer compris) à partir des informations transmises par le ministère de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration (agence nationale des titres sécurisés) issues du système d’immatriculation des véhicules. Et, d’autre part, le fichier de l’union technique de l’automobile du motocycle et du cycle : ce fichier fournit depuis 2005 des informations sur l’ensemble des contrôles techniques effectués sur les véhicules de transport en commun de personnes, à l’exception de ceux de la RATP. Pour ce type de véhicules (autobus, autocars), les contrôles techniques sont obligatoires tous les six mois. La RATP fournit des données globales sur son parc d’autobus et leur trafic.

Des séries détaillées sont disponibles sur le site www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr.