Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Les avancées de la « GreenTech Verte »

31 mai 2016 (mis à jour le 16 juin 2016) - Développement durable
Imprimer

A l’occasion du concours des écoles du ministère organisé ce mardi 31 mai, Ségolène Royal a présenté les principales avancées de la « GreenTech verte », et félicité les lauréats du hackathon #CompteurConnect.


Les lauréats du hackathon #CompteurConnect

Dans le cadre de la GreenTech verte, le ministère a lancé une série de hackathons pour identifier les services au public qui peuvent être améliorés par l’utilisation du numérique dans les domaines de l’écologie, du développement durable et de l’énergie. Un hackathon est un concours de développeurs qui se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative sur plusieurs jours et produire des prototypes d’application numérique.

A l’issue du hackathon #CompteurConnect qui s’est déroulé les 20, 21 et 22 mai derniers, trois lauréats ont été désignés :

  • Le 1er prix a été décerné au projet ECLIPSE, une solution mobile qui vise à sensibiliser et à éduquer aux enjeux de consommation d’énergie ;
  • Le 2e prix a été décerné au projet LeRéseau qui vise à mettre en relation petits producteurs et consommateurs d’énergie renouvelable, afin de faire participer l’usager à l’équilibre énergétique local ;
  • Le 3e prix a été décerné au projet HOMEPULSE, un tableau de bord énergétique qui vise à optimiser la consommation d’énergie des bâtiments de l’État exemplaire.

En savoir plus sur les trois lauréats du hackathon #CompteurConnect

A partir du mois de septembre 2016, ces lauréats pourront rejoindre l’incubateur hébergé à à Champs-sur-Marne, à l’Ecole des Ponts et Chaussées, et bénéficier ainsi de l’ensemble des ressources du ministère et de ses opérateurs (appui financier, hébergement, coaching personnalisé, aide à l’utilisation des données du ministère…). Cet incubateur accueillera également les lauréats de l’appel à projets des 50 jeunes pousses dont les noms seront dévoilés en juillet prochain, et les lauréats de l’appel à projets des écoles du ministère.

Les lauréats de l’appel à projet « GreenTech verte » Ecoles

Lancé le 9 février par Ségolène Royal, l’appel à projet « GreenTech verte » Ecoles a pour objectif de sélectionner des innovateurs parmi les élèves d’écoles du ministère. Les candidats devaient présenter un projet de service numérique innovant qui réponde aux défis des 8 secteurs clés de la « GreenTech verte » et faciliter le plus la vie des citoyens, des agents publics ou des porteurs de projets privés.

4 écoles du ministère ont présenté en tout 7 projets. A l’issue de séquences de travail collectives, les membres du jury ont désigné deux lauréats, qui pourront également rejoindre l’incubateur du ministère à partir du mois de septembre :

  • Scan eat, présenté par l’Ecole nationale supérieure maritime, est une application mobile visant à informer les consommateurs de la présence de pesticides dans les fruits et légumes frais ;
  • Plante et moi, présentée par l’Ecole nationale des travaux publics de l’Etat, a été récompensée pour son projet visant à préserver la biodiversité : une plateforme qui met en réseau des citoyens avec des professionnels (distributeurs, jardiniers…) et qui fournit des conseils géo-localisés sur la recherche des espèces végétales adaptées aux caractéristiques de leur environnement.

L’ouverture des données du ministère

La « GreenTech verte », lancée début 2016, témoigne de l’implication entière du ministère de l’Environnement dans la transition numérique.

Les données produites et détenues par le ministère constituent une ressource essentielle pour dynamiser la vie démocratique et pour stimuler l’innovation économique et sociale. Le ministère et son réseau scientifique et technique s’engagent à une ouverture et une valorisation de ses données. Ces données concernent directement la vie quotidienne des Français : production d’énergie, performance énergétique, biodiversité, permis de construire, etc.

A ce titre, Laurence Monnoyer-Smith, commissaire générale au développement durable a remis mardi 31 mai à la ministre Ségolène Royal son rapport de préfiguration de la fonction de superviseur des données.

Télécharger le rapport de préfiguration de la fonction de superviseur général des données du ministère de l’environnement (PDF - 594 Ko)

Crédits photo Une : Laurent Mignaux / MEEM-MLHD

Imprimer