Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

Les éco-activités et l'emploi environnemental -

Les éco-activités et l’emploi environnemental

2 mai 2016 - Développement durable
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Chiffres et statistiques - Les éco-activités et l’emploi environnemental

Les éco-activités sont les activités qui produisent des biens ou services ayant pour finalité la protection de l’environnement ou la gestion des ressources. Elles sont exercées pour l’essentiel par des entreprises marchandes mais aussi par des administrations publiques. Il s’agit du périmètre de référence établi au niveau d’Eurostat pour le suivi de long terme des emplois « verts » et les comparaisons internationales.

Cette note s’appuie sur de multiples sources : enquêtes annuelles de production et Esane de l’Insee, comptes de la dépense de protection de l’environnement, enquête annuelle sur les investissements de l’industrie pour protéger l’environnement (Antipol, Insee), déclaration annuelle des rejets (Gerep), données des douanes, données de la DGFiP et données des fédérations professionnelles (Federec, FNTP...). Pour le domaine des énergies renouvelables, la production par produits (photovoltaïque, éolien, pompes à chaleur, solaire thermique...) provient des bilans annuels du service de l’observation et des statistiques ainsi que des études de l’Ademe sur les marchés liés à la maîtrise de l’énergie et au développement des énergies renouvelables.

L’activité des éco-activités reste néanmoins sous-estimée. Le suivi statistique ne comptabilise que partiellement les services d’études et de conseils, et certains produits adaptés.

Les séries de l’année N sont provisoires en mars N+2 puis semi-définitives en décembre N+2 avec l’introduction des sources Esane et des comptes de dépenses de protection de l’environnement puis définitives en mars N+3 avec l’introduction des résultats définitifs des enquêtes annuelles de production.

En 2014

En 2014, les éco-activités mobilisent 447 200 emplois en équivalent temps plein, soit 0,7% de plus qu’en 2013. Cette évolution provient principalement des conversions à l’agriculture biologique des exploitations françaises.

Le montant de la valeur ajoutée dans les éco-activités atteint près de 30 milliards d’euros, en hausse de 0,5 %. Les énergies renouvelables progressent davantage, notamment dans la vente d’énergie photovoltaïque et éolienne.

La balance commerciale est excédentaire de l’ordre de 2,9 milliards d’euros, stable par rapport à 2013

Télécharger les éco-activités et l’emploi environnemental en 2014 : premiers résultats (PDF - 1534 Ko)