Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

Les immatriculations de véhicules routiers neufs -

Les immatriculations de véhicules routiers neufs

1er juin 2016 - Transports
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Chiffres & statistiques - Les immatriculations de véhicules routiers neufs

Les données proviennent jusqu’en 2009 du fichier central des automobiles et à partir de 2010 du répertoire statistique des véhicules routiers du service de l’observation et des statistiques. Il recense les véhicules routiers immatriculés sur le territoire français (départements d’outre-mer compris) à partir des informations transmises par le ministère de l’Intérieur (agence nationale des titres sécurisés) issues du système d’immatriculation des véhicules.

Le champ des données présentées ici est limité aux immatriculations enregistrées comme « série normale »dans l’ancien système d’immatriculation abandonné en avril 2009. Ainsi, elles ne comprennent pas les véhicules immatriculés en transit temporaire et importés en transit, de l’administration civile de l’État, militaires, en W garage (véhicule en essais, dans le garage) et WW (immatriculation temporaire, en attente de formalités).

Des tableaux de données mensuelles, trimestrielles ou annuelles, présentant notamment les immatriculations par tranche d’émission de dioxyde de carbone, sont disponibles sur le site www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr.

En 2015

En 2015, la plupart des marchés de véhicules routiers neufs se redressent.

Le marché des voitures particulières neuves est particulièrement dynamique, il progresse de 6,8 % en France métropolitaine. Cette hausse profite uniquement aux motorisations alternatives et essence et presque exclusivement aux petites cylindrées. Les immatriculations par des personnes morales sont en progression régulière et se rapprochent du niveau des immatriculations par des personnes physiques. En 2015, plus de 20 % des voitures neuves immatriculées par des personnes physiques sont en location longue durée. Cette part est en forte hausse par rapport à 2010.

Dans les DOM, les immatriculations de voitures neuves progressent dans tous les départements.

Alors que le marché des motocyclettes et cyclomoteurs reste au plus bas, celui des autobus et autocars progresse fortement, et atteint un niveau élevé.

Les évolutions des marchés de véhicules dédiés aux transports de marchandises sont plus contrastées. Le marché des camionnettes poursuit un redressement modéré, celui des camions est en légère baisse et reste à un niveau très faible. En revanche, les immatriculations de tracteurs routiers comme celles des semi-remorques et remorques lourdes sont en forte hausse. Néanmoins, les poids et charges utiles moyens de ces catégories de véhicules sont en repli après avoir progressé ces dernières années.

Télécharger les immatriculations de véhicules routiers neufs en 2015 (PDF - 1943 Ko)