Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Les CROSS (Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage)

18 avril 2016 - Mer et littoral
Imprimer

Sommaire :


      

Les missions des CROSS

27 janvier 2015

Plus de 300 professionnels travaillent dans les Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) pour assurer 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 des missions de service public au profit des Gens de mer, professionnels et plaisanciers. Ces centres, placés sous l’autorité du ministre chargé de la mer, relèvent de la direction des affaires maritimes. Ils sont dirigés par des administrateurs des affaires maritimes et armés par du personnel civil et militaire.



Recherche et sauvetage en Mer

La mission « recherche et sauvetage » constitue la mission prioritaire des CROSS.

Le CROSS assure :

  • la réception des alertes à partir d’une veille radio et téléphonique permanente. Par ailleurs, il reçoit les alertes émises par les balises de détresse et les systèmes de communication par satellites ;
  • la direction des opérations de recherche et sauvetage, y compris lors de sinistres maritimes majeurs.

Plus de 10 000 opérations par an sont traitées par les CROSS au profit des navires de pêche, de commerce, de plaisance et des pratiquants de loisirs nautiques.

Le CROSS, service spécialisé de la direction interrégionale de la mer (DIRM), est placé sous l’autorité opérationnelle du Préfet maritime. Il appartient au réseau international des « Centres de coordination de sauvetage maritime » institué par la Convention de Hambourg en 1979.

Surveillance de la navigation maritime

Cette mission s’exerce principalement en Manche où transite environ 20 % du trafic mondial, selon un rythme annuel de plus de 300 000 mouvements de navires.

Elle consiste à détecter et à identifier le trafic maritime dans les zones soumises à une concentration élevée de navires.

Le CROSS :

  • reçoit et analyse les compte-rendus obligatoires de tous les navires transitant en Manche et empruntant un des trois « dispositif de séparation du trafic » (DST). Il suit notamment les navires transportant des marchandises potentiellement dangereuses ou polluantes ;
  • suit les évolutions.des navires en vue de détecter les routes anormales ainsi que tout comportement de nature à provoquer des risques pour la vie humaine et l’environnement ;
  • identifie les contrevenants au règlement international pour prévenir les abordages en mer. Il constate les infractions à ces règles et les transmet à l’autorité judiciaire compétente.

Surveillance des pollutions

Le CROSS recueille les informations sur les pollutions marines. Il exploite ces informations, les transmet et concourt à la recherche des auteurs d’infractions sous le contrôle de l’autorité judiciaire.

Placé sous l’autorité du Préfet maritime, il concourt activement à la mise en œuvre du dispositif ORSEC maritime POLMAR.

Surveilllance des pêches maritimes

Le centre national de surveillance des pêches (CNSP), hébergé par le CROSS Etel, assure, en temps réel, la coordination opérationnelle des différents moyens maritimes et aériens mis à sa disposition. Il exerce cette mission pour le compte des Directions interrégionales de la mer (DIRM) qui ont reçu, à cet effet, une délégation du Préfet de région.

Par ailleurs, l’Union européenne a imposé un système de suivi par satellite des navires de pêche. Le CNSP est chargé, pour les eaux sous juridiction française, de ce suivi. Il y travaille en étroite collaboration avec les centres similaires des autres États membres.

Diffusion des renseignements de sécurité maritime

Le CROSS diffuse vers les navires les renseignements essentiels à la sécurité maritime :

  • par radio, les bulletins météorologiques, réguliers ou spéciaux, élaborés par Météo France. Ces bulletins peuvent être diffusés en boucle ou à heures fixes.
  • par NAVTEX, les avis urgents à la navigation (AVURNAV) en cas de modifications des conditions de navigation entraînant des dangers.
     

Sûreté maritime

Le point de contact national pour la réception des alertes de sûreté à bord des navires sous pavillon français est assuré par le CROSS Gris-Nez.

      
Imprimer