Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

Les pesticides dans les cours d'eau français -

Les pesticides dans les cours d’eau français

23 novembre 2015 (mis à jour le 15 décembre 2015) - Développement durable
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Chiffres et statistiques - Les pesticides dans les cours d’eau français

Les données utilisées proviennent des données de la surveillance physico-chimique des cours d’eau. Ces données ont été collectées auprès des agences de l’eau pour la France métropolitaine et des offices de l’eau pour les DOM ; elles sont globalement disponibles à partir de l’automne de l’année suivante.

Le nombre de pesticides détectés et la concentration totale ont été calculés sur les points présentant plus de quatre analyses par an en France métropolitaine. Ce critère n’a toutefois pas été appliqué dans les DOM, car trop restrictif.

Les classements des pesticides les plus détectés ont été établis sur la base des taux de quantification, calculés comme le rapport entre le nombre d’analyses pour lesquelles la substance a été quantifiée et le nombre total d’analyses réalisées sur le paramètre. Seuls les paramètres recherchés sur plus de 20% des points, en distinguant la France métropolitaine de l’ensemble des DOM, sont retenus, sans restriction quant au nombre d’analyses réalisées. Les teneurs relevées sur ces substances sont également issues de toutes les informations disponibles, sans filtre sur le nombre d’analyses réalisées, en cohérence avec le calcul des taux de quantification. Les teneurs moyennes par point ont été comparées aux seuils d’écotoxicité en vigueur, sans filtre sur le nombre d’analyses réalisées dans l’année mais en s’assurant de la cohérence des performances analytiques avec ces seuils. Seuls les dépassements avérés, soit des dépassements constatés avec une estimation minimale des teneurs moyennes, ont été comptés.

Les évolutions calculées sur l’imidaclopride et le diuron ont été calculées à partir des concentrations moyennes annuelles relevées par point de mesure, dès lors que les performances analytiques étaient comparables d’une année sur l’autre et que les points présentaient plus de quatre analyses dans l’année. L’évolution à l’échelle nationale est calculée comme la moyenne des évolutions relevées au point de mesure, les indices étant ensuite chaînés à partir de la base 100.

Pour en savoir plus, consultez l’essentiel sur les pesticides dans l’eau sur le site www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr

En 2013

Des pesticides sont présents dans la quasi-totalité des cours d’eau français. En 2013, 92% des points de surveillance font état de la présence d’une au moins de ces substances, les rares bassins exempts de pesticides se concentrant dans les zones montagneuses ou dans les zones dont l’agriculture est peu intensive. La contamination est le fait d’une grande diversité de substances, avec, dans plus de la moitié des cas, au moins 10 pesticides différents retrouvés. Les teneurs restent globalement faibles mais des pics importants sont relevés localement, en lien avec les zones de grande culture. Les pesticides incriminés sont souvent les mêmes d’année en année, principalement des herbicides en France métropolitaine et plutôt des insecticides dans les départements d’outre-mer. Certains, utilisés de longue date mais interdits depuis, persistent dans les milieux aquatiques des années après leur retrait. 2013 se démarque des bilans précédents par la présence plus marquée dans les cours d’eau de France métropolitaine d’imidaclopride, insecticide néonicotinoïde.

Télécharger les pesticides dans les cours d’eau français en 2013 (PDF - 2102 Ko)