Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Mini-Tab Preview

Salle de lecture

Les véhicules électriques en perspective : analyse coûts-avantages et demande potentielle

5 mai 2011 - Développement durable
Imprimer

Commissariat général au développement durable
Études et documents - Numéro 41 - Mai 2011

Le secteur des transports, responsable du tiers des émissions de CO2 d’origine énergétique en France, représente un secteur clé dans le cadre d’une stratégie de réduction des émissions. La pénétration de véhicules tout électrique ou hybrides rechargeables, qui puisent leur énergie de propulsion d’une électricité peu émettrice de carbone, est l’une des solutions avancées pour « décarboner » les déplacements assurés par les véhicules particuliers. Un plan national pour le développement de ces véhicules a été lancé en octobre 2009, avec un objectif de 2 millions mis en circulation à l’horizon 2020.

La présente évaluation met en regard, en 2010 et à l’horizon 2020, l’ensemble des coûts et des avantages estimés du remplacement des véhicules « classiques » à motorisation thermique par des véhicules électriques. A l’horizon 2020, le bilan est proche de l’équilibre. Le coût de la batterie reste un enjeu majeur à court moyen terme pour la compétitivité du véhicule électrique. Le développement d’une dynamique de marché à moyen terme devrait permettre une réduction significative de ce coût. Un soutien public à l’achat de véhicules électriques paraît donc justifié jusqu’au décollage de la filière.

L’étude fournit également des éléments d’évaluation de la demande potentielle de véhicules électriques, par une analyse des résultats récents de l’Enquête Nationale Transports Déplacements (ENTD 2008), relative aux déplacements des français. L’analyse montre que la grande majorité des déplacements quotidiens en véhicules particuliers pourraient être couverts par des véhicules tout électrique d’une centaine de kilomètres d’autonomie.