Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Lutte contre le gaspillage alimentaire : les grandes surfaces s’engagent

27 août 2015 (mis à jour le 3 septembre 2015) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, se félicite de l’engagement des grandes surfaces alimentaires le jeudi 27 août 2015 en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les distributeurs s’engagent à reprendre les dispositions de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.


L’engagement volontaire des distributeurs du secteur alimentaire

Les enseignes de la grande distribution se sont engagées à appliquer de façon volontaire les dispositions de l’article 103 de la loi de transition énergétique, écartées par le Conseil constitutionnel. Ces mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire avaient été adoptées à l’unanimité par l’Assemblée nationale et le Sénat lors du vote de la loi.

La convention d’engagement volontaire des enseignes de la grande distribution prévoit :

  • La responsabilisation et la mobilisation de tous les acteurs à travers la prévention du gaspillage alimentaires
  • L’interdiction de détruire des invendus alimentaires consommables
  • L’impossibilité pour les fabricants d’interdire le don de produits de marque distributeur
  • La généralisation des conventions de don pour toutes les enseignes de plus de 400m²
  • L’application immédiate des dispositions relatives aux dates d’utilisation optimale (DLUO)

 

Interview de Ségolène Royal par Ruth Elkrief le 27.08.15

Les trois grands points de la convention avec les distributeurs


" Cette convention est vraiment un événement très important parce que les grandes enseignes de la distribution se sont engagées, à ma demande, à s’appliquer à elles-mêmes les dispositions de loi qui vient d’être votée et qui avaient été retirées par le Conseil constitutionnel. Autrement dit, elles ont décidé de faire en sorte que trois éléments très importants de cette loi soient désormais applicables..."


> Lire la suite de l’interview de Ségolène Royal sur l’engagement des enseignes de la grande distribution en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

 

> Téléchargez la convention d’engagement volontaire en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire par les distributeurs du secteur alimentaire

> Consultez le dossier de presse "Réunion de Ségolène Royal avec les acteurs de la grande distribution"

Les collectivités mobilisées contre le gaspillage alimentaire

Un plan de lutte contre le gaspillage alimentaire va être mise en place dans les services de restauration collective gérés par l’Etat et les collectivités territoriales dès 2016. Les établissements qui anticipent cette démarche en s’engageant dès maintenant bénéficieront d’accompagnements particuliers (guides pratiques, aide à l’installation d’un potager ou d’un composteur).
Les collectivités doivent généraliser le tri à la source des déchets alimentaires des particuliers d’ici 2025, pour les utiliser comme nouvelles ressources, par exemple du compost.

Les territoires zéro déchet, zéro gaspillage

Le premier appel à projets « territoires zéro déchet, zéro gaspillage » a abouti à l’identification, fin 2014, de 58 territoires lauréats qui vont mettre en place de manière pionnière les actions préconisées par la loi, dans une démarche participative et volontaire. Un nouvel appel à projets est lancé et aboutira à la désignation de nouveaux lauréats en octobre 2015.

Le gaspillage alimentaire en chiffres


- 20 à 30 kg d’aliments jetés par an et par personne

- représente 100€ par personne et par an

- 1/3 de la production alimentaire jetée

- 3e secteur d’émissions de gaz à effets de serre

- représente 12 à 20 milliards pour l’ensemble de la France

 Des entreprises déjà engagées !

Plusieurs entreprises s’engagent déjà dans la lutte contre le gaspillage alimentaire, notamment par le biais de l’économie circulaire. Inscrite dans une dynamique de développement durable, cette démarche vise à donner une seconde vie aux produits, notamment invendus.

 Crédits photos Une : Bernard Suard / MEDDE

Imprimer

Liens utiles

-----------------------------------------------------

-----------------------------------------------------

-----------------------------------------------------

-----------------------------------------------------

-----------------------------------------------------

Des initiatives exemplaires pour la France