Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Explore 2070

 

Vous souhaitez connaître les impacts du changement climatique sur votre territoire ? Construire une démarche d’adaptation au changement climatique qui tienne compte de l’eau ?

Le projet Explore 2070, qui s’est déroulé de juin 2010 à octobre 2012, a eu pour objectif :

- de connaître les impacts du changement climatique sur les milieux aquatiques et la ressource en eau à échéance 2070, pour anticiper les principaux défis à relever et hiérarchiser les risques encourus ;

- d’élaborer et d’évaluer des stratégies d’adaptation dans le domaine de l’eau en déterminant les mesures d’adaptation les plus appropriées pour répondre aux défis identifiés tout en minimisant les risques encourus.
 
Le projet a été porté par la direction de l’eau et de la biodiversité du MEDDE avec la participation de l’ONEMA, du CETMEF, des agences de l’eau, des DREAL de bassin, du CGDD, de la DGEC et de la DGPR.
Il a rassemblé une centaine d’experts venant d’établissements de recherche et de bureaux d’études spécialisés.

 

Le colloque "Bilan du projet Explore 2070 - Résultats et premiers enseignements" s’est déroulé le 24 mai 2013. Vous trouverez ci-dessous toutes les synthèses, les présentations et les rapports du projet par thématique, ainsi que les données mises à disposition.

 


15 juillet 2016
Imprimer

Sommaire :


Mise à disposition des données

15 juillet 2016


Avertissement

 

Le plus grand soin a été apporté à l’établissement des calculs à l’origine des données du Lot Hydrologie de Surface. Le Groupement (BRLi-Irstea-Météo France) ne garantit toutefois pas l’absence d’erreurs.
Ces données ont été établies dans le cadre précis du projet Explore 2070 qui visait à fournir des ordres de grandeur de projections climatiques et hydrologiques futures possibles à l’échelle nationale. Ces données n’engagent pas la responsabilité du Groupement ni celle du Ministère en cas de dommage direct ou indirect découlant de leur utilisation et/ou de leur inadéquation aux besoins particuliers de l’utilisateur.

L’utilisateur prend connaissance du guide de lecture des fiches de synthèses et des rapports de synthèse des lots hydrologie de surface et hydrologie souterraine d’Explore 2070. L’utilisateur informe d’une manière visible l’origine des données. L’utilisateur s’assure de ne pas altérer ou dénaturer le sens et la portée des données


En cas de téléchargement de données et afin d’en faciliter le suivi, merci de remplir au préalable ce questionnaire.


 

Hydrologie de Surface

L’évaluation des changements possibles sur les eaux de surface à l’horizon 2046-2065, par rapport à un état de référence (1961-1990), a été réalisée en France métropolitaine sur la base d’un scénario d’émission de gaz à effet de serre (A1B) du 4e rapport du GIEC et d’un ensemble de modèles climatiques et hydrologiques.
Une chaîne de modélisation a été mise en place afin de produire des simulations de débits journaliers en temps futur (2046-2065) au droit de 1522 points de calcul sur le réseau hydrographique de la métropole :

- Sept modèles climatiques globaux ont été utilisés pour simuler le climat futur sous la forme de séries de précipitation, température et évapotranspiration potentielle (ETP).

- Ces sorties des modèles climatiques ont été utilisées en entrée de deux modèles hydrologiques (un modèle de type conceptuel : GR4J et un modèle à base physique : Isba-Modcou) afin de simuler les débits futurs possibles aux exutoires des bassins, et donc d’appréhender les changements hydrologiques possibles en ces points.

Pour chacun des 1522 points de calcul, une fiche synthétisant les résultats obtenus en termes d’évolutions climatiques et hydrologiques, caractérisées par une vingtaine d’indicateurs statistiques, a été produite. Trois d’entre elles présentent des résultats incohérents et ne sont donc pas à considérer (287, 1101 et 1510)

L’utilisation de plusieurs modèles a eu pour but de cerner une part de l’incertitude inhérente à ce type d’approche. Selon les points de calcul, de 7 à 14 projections hydrologiques ont pu être établies, permettant de qualifier la dispersion des projections et leur fiabilité associée. Comme toute approche prospective, cette démarche de modélisation repose sur un certain nombre d’hypothèses fortes, qu’il convient de rappeler lors de l’exploitation des résultats pour mieux en évaluer les limites.

Les données prennent la forme de fiches et de données brutes : la fiche indique le minimum, la médiane et le maximum alors que les fichiers de données brutes contiennent eux l’ensemble des 7 ou 14 résultats


Hydrologie souterraine

Une évaluation de l’impact possible sur les eaux souterraines en termes de recharge des nappes a été réalisée à partir du scénario d’évolution climatique A1B du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et des scénarios de demande en eau souterraine du BIPE (bureau d’étude prospective du projet) à l’horizon 2050-2070 en France métropolitaine et sur les départements d’Outre-mer.

Les modèles régionaux et globaux ont été alimentés par les sorties des modèles climatiques et les prélèvements en eau souterraine d’origine anthropique. La comparaison entre la recharge annuelle en mm en temps présent pour la période de référence (1961-1990), et en temps futur pour la période projetée (2046-2065), permet d’évaluer la variation probable de la recharge et les incertitudes associées sur chacun des 100 bassins versants du projet.

 

Imprimer