Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Okaybus pour un usage du bus simplifié

20 octobre 2016 (mis à jour le 15 juillet 2016) - Développement durable
Imprimer

Parce que Uber ne sort pas de la ville ou coûte trop cher, Okaybus veut connecter l’ensemble des bus urbains, départementaux, régionaux et nationaux pour guider les voyageurs en un clic de A à B, en empruntant un ou plusieurs bus jusqu’à leur destination finale.


Okaybus simplifie l’usage du bus et reprend toutes les fonctionnalités qui ont fait le succès d’Uber auprès des utilisateurs, comme la géolocalisation en temps réel avec l’indication du temps d’approche des bus, le paiement automatique et unifié par carte bancaire, le système d’évaluation pour la qualité de service et la sécurité. La réservation à l’avance a été ajoutée.

Okaybus, dans le secteur clé des des transports, est l’une des 37 startups lauréates de l’appel à projets jeunes pousses de la greentech verte.

Okaybus
 

La genèse du projet

L’été 2015, Jean-Pierre utilise Uber pour ses déplacements à Miami. Quand il veut sortir du centre ville, il trouve très peu de chauffeurs intéressés, et passés quelques kilomètres hors de la ville, l’addition devient vite très salée. Jean-Pierre a donc cherché dans l’offre de bus, mais découvre une offre complexe : une multitude de compagnies de lignes, leurs cartes, leurs tarifs, leurs horaires, leurs moyens de paiement, leurs applications. Dépité par l’investissement nécessaire à consacrer pour voyager simplement et écologiquement, alors que des lignes de bus intéressantes existent, Jean-Pierre décide de créer une application mobile pour simplifier l’usage du bus en connectant tous les bus pour offrir aux voyageurs un service aussi simple que celui d’Uber. Okaybus est né ainsi.

L’équipe

Photo de Philippe Kalousdian, porteur du projetPhilippe Kalousdian : ingénieur MINES ParisTech, chargé de cours au Mastère MSIT Mines-HEC. Co-fondateur de Talisker Consulting en 2006 puis de ISlean Consulting en 2008, sociétés de conseil en transformation des organisations avec le numérique, investisseur dans Color Grail.

 

Imprimer

Voir aussi