Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Olafur Eliasson : Exposition d’art contemporain au château de Versailles, préparation d’un événement Art et Climat

26 juillet 2016 - COP 21
Imprimer

Dans le cadre de la préparation d’un événement Art et Climat, Ségolène Royal, Présidente de la COP21, se rend au château de Versailles, mercredi 27 juillet 2016 à 12h, pour découvrir l’exposition d’art contemporain d’Olafur Eliasson, en présence de l’artiste.


 

Merci de vous accréditer en précisant votre n° de carte de presse :
secretariat.presse@developpement-durable.gouv.fr – 01 40 81 78 31

Little Sun, « l’alliance solaire des enfants »
Little Sun est un projet global permettant d’apporter une lumière propre, fiable et abordable aux 1,2 milliard de personnes dans le monde qui n’ont pas encore accès à l’électricité ; il fait écho à au moins 9 des 17 Objectifs de Développement Durable de l’ONU. Les lampes solaires Little Sun achetées au Nord permettent de subventionner des lampes vendues au Sud à moindre prix, dans les régions du monde encore non électrifiées, via un réseau de micro entrepreneurs locaux.

Le Ministère s’est déjà porté acquéreur de plus de 500 exemplaires du « Little Sun», qui ont été remis aux invités de la cérémonie anniversaire de la loi « Transition Energétique » le 22 juillet dernier, accompagnés d’un mot de la Ministre.

Jean-Luc Vilmouth : « la Tour de Miel »
L’œuvre de cet artiste est une sculpture vivante qui produit « de la biodiversité et du vivre ensemble ». Une communauté d’abeilles s’installe dans sa Tour de Miel spécifiquement conçue pour abriter plusieurs ruches juxtaposées, comme un « immeuble pour abeilles ». Un prototype a déjà été réalisé, en collaboration avec des spécialistes en apiculture de l’université de Kashiwa au Japon. Jean-Luc Vilmouth (France, 1952 – 2015) porte l’accent sur le lien entre l’habitat et ses occupants, entre nature et architecture, entre les hommes eux-mêmes.

Une Tour de Miel serait installée dans chaque région française, à proximité d’une école d’éducation prioritaire et/ou sur un territoire fortement engagé pour la protection de la biodiversité (urbain ou rural.) Le projet débuterait en Île-de-France, dans une école de l’agglomération qui accueillera bientôt une autre Tour « laboratoire pour la culture de demain » : la Tour Médicis, à Clichy-Montfermeil.

Télécharger l'invitation (PDF - 129 Ko)

 

Imprimer