Examen du projet de loi : La transition énergétique pour la croissance verte

Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Ouverture de la Conférence Climat de Doha

26 novembre 2012 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

A l’occasion de l’ouverture de la 18e Conférence des Parties à la Conférence des Nations-Unies sur le climat, Delphine BATHO, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a souligné l’urgence à agir face au réchauffement climatique.


Lors d’une visioconférence qui s’est tenue ce jour, lundi 26 novembre 2012, Rachel KYTE, vice-présidente de la Banque Mondiale en charge du Développement durable, est revenue sur les conclusions du rapport de la Banque Mondiale, indiquant que la température mondiale pourrait augmenter au-delà de 4°C d’ici la fin du siècle, entraînant de graves conséquences pour la planète.

L’ouverture de la Conférence sur le climat offre une occasion de progresser vers l’établissement futur d’un cadre universel permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre à l’origine du réchauffement climatique.

La France, avec ses partenaires européens, est pleinement déterminée à prendre toute sa part de cet effort :
-    en cohérence avec son objectif d’excellence environnementale, la France s’engagera à Doha dans une seconde période du Protocole de Kyoto, qui constitue le seul cadre international existant prévoyant des objectifs contraignants de réduction des émissions de gaz à effet de serre ;
-    la France présentera sa stratégie pour contribuer à s’assurer que les financements publics et privés adéquats seront mobilisés au-delà de 2012 pour accompagner dans les pays en développement la lutte contre le changement climatique, en particulier à travers des financements innovants ;
-    la France s’attachera à ce que l’ambition ne se relâche pas après Doha et que soient fixés, dans le cadre de la Plateforme de Durban, les jalons vers un accord universel en 2015, qui devra s’appliquer à partir de 2020 ;
-    dans cette perspective, la France confirmera sa disponibilité pour assumer la présidence de la Conférence climat en 2015, date où un accord universel devra être conclu.

Lors de la Conférence, qui se tient à Doha du 26 novembre au 7 décembre 2012, la France sera représentée par le ministre des Affaires étrangères et européennes, Laurent FABIUS, la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Delphine BATHO, et le ministre délégué au Développement, Pascal CANFIN.

Contact presse :     01 40 81 78 31

Imprimer

Voir aussi

Conférence climat de Doha (COP18 - CMP8)