Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Ouverture de la Semaine internationale du transport et de la logistique 2016

21 mars 2016 (mis à jour le 31 mars 2016) - Transports
Imprimer

Du 22 au 25 mars 2016, se tient au Parc des Expositions de Villepinte la semaine Internationale du Transport et de la Logistique. Ce salon permet la rencontre de nombreux acteurs nationaux et internationaux des transports et de la logistique et représente une opportunité pour le ministère de montrer son engagement vers des solutions durables en matière de logistique et de transport.


 Comme les années passées, le ministère dispose d’un stand sur le salon et propose avec les acteurs concernés plusieurs conférences

> En savoir plus sur France logistique 2025 : les ambitions pour la logistique en France

Le 22 mars

 

> Des ports connectés pour mieux desservir le territoire 09:30 - 10:30
Salle de Conférence 3

 Après la réforme portuaire de 2008 qui a permis de renforcer les capacités d’accueil et la stratégie nationale portuaire de mai 2013 qui a placé la logistique portuaire au cœur de la compétitivité des ports français, l’enjeu est maintenant de pouvoir acheminé les marchandises au sein d’un hinterland élargi via une offre de service de transport massifié compétitif et durable. Cela exige de conforter un réseau d’infrastructures performantes, rendre plus fluide le passage portuaire des marchandises et chercher à fédérer le point de vue des acteurs institutionnels et économiques de chaque axe logistique autour d’une vision stratégique partagée.

 > La nouvelle donne de la compétition logistique internationale 10:00 - 11:15
Salle de Conférence 1

Comment évaluer la compétitivité et l’attractivité logistique d’un pays ? L’étude de la Banque mondiale « Connecting to compete » apporte une réponse à partir d’indicateurs agrégés et d’informations du secteur en une note qui classe chaque pays. Devenue référence mondiale, cette étude est-elle pour autant exhaustive, et comment est-elle utilisée par les chargeurs ainsi que les prestataires pour bâtir leur stratégie supply chain ? Sur la base des résultats 2016 du rapport « Connecting to compete », un panel de d’institutionnels et représentants d’organisations professionnelles du secteur transport et logistique, originaires de plusieurs pays, livreront leurs analyses sur cet outil. Ils apporteront également des clés de lecture complémentaires pour appréhender de manière efficace les choix d’implantation logistique à l’international.

 > Transport fluvial, acteur de l’optimisation logistique 13:30 - 14:30
Salle de Conférence 3

Animée par Nathalie Stey, rédactrice en chef du journal NPI/Navigation, le ministère présentera l’action de l’Etat afin d’améliorer l’insertion du transport fluvial dans la chaîne logistique (y compris la conférence fret fluvial), ainsi que l’intérêt des services d’information fluviale, en particulier pour géocaliser les bateaux et donc les marchandises.

> France logistique 2025, les ambitions pour la logistique en France 16:45 - 18:00 Salle de Conférence 3

En présence d’Alain Vidalies, Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.
Face à une forte attente de tous les acteurs, une démarche inédite et collective a été initiée pour partager les enjeux stratégiques de la logistique et supply chain. Inscrite dans la loi en 2013 et alimentée par les réflexions auprès de professionnels et acteurs publics, la Conférence nationale sur la logistique s’est déroulée le 8 juillet 2015 avec près de 300 participants. Cette Conférence a décidé de bâtir une Stratégie nationale pour faire de la France un pays leader dans ce domaine, au service de la compétitivité de son économie et de ses territoires, et se préparer aux évolutions climatiques et numériques de demain

 

 Le 23 mars

 

> Poids des conteneurs, la transmission de la Masse Brute Vérifiée des conteneurs devient obligatoire à partir du 1er juillet 2016 11:30 - 13:00
Salle de Conférence 2

Le 1er juillet, la nouvelle version de la Convention Solas (Safety of Life at Sea) entrera en vigueur. Elle obligera les chargeurs à déclarer la masse brute vérifiée (selon deux méthodes possibles) avant leur remise au terminal d’embarquement. Le but est pour les armateurs d’établir le plus à l’avance un plan de chargement équilibré, d’autant plus nécessaire que la taille de leurs navires augmente. Après dix ans de débats entre chargeurs et armateurs, qu’en est-il concrètement aujourd’hui ? Quelle sera la responsabilité des premiers ? Quelles sont en détail les méthodes de pesée ? Faut-il s’attendre à une modification des contrats ? Le débarquement sera-t-il modifié ?

 

 Le 24 mars 

 

> Flotte fluviale : quels bateaux, quelles motorisations, quels équipements, quels services pour répondre aux besoins des clients ? Comment innover et financer ses investissements ? 09:30 - 11:00 Salle de Conférence 2

 Animée par Etienne Berrier du journal NPI, le ministère interviendra en introduction pour présenter les enjeux règlementaires liés à deux textes européens en préparation la nouvelle directive relative aux prescriptions techniques et le nouveau règlement relatif aux engins mobiles non routiers.

 > Label Objectif CO2 : Quels sont les enjeux ? Comment l’obtenir ? 10:00 - 12:00 Salle 612

Cette conférence présentera le nouveau Label Objectif CO2, . Il présentera son lien avec la Charte Objectif CO2, et les méthodes à mettre en place pour l’obtenir. Durant toute la semaine, un interlocuteur spécial programme CO2 sera à votre disposition sur le stand du ministère

 

 

 Crédits photo Une : Bernard Suard/MEDDE-MLHD.

 

Imprimer