Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

PRESSE

  • Agrandir la taille du texte
  • Réduire la taille du texte

Ouverture de la session de négociations de Bonn : Discours de Ségolène Royal, Présidente de la COP21

17 mai 2016 - COP 21
Imprimer


Cher Salaheddine Mezouar,
Chère Christiana Figueres,
Messieurs les présidents des organes subsidiaires et mesdames les co-présidentes du groupe de l’APA
Mesdames les deux championnes du climat 
Mesdames et Messieurs les délégués, 
Chers amis, 

Je suis très heureuse d’être parmi vous pour cette première réunion de la Convention climat depuis la COP21 et l’adoption de l’Accord de Paris et très honorée de la responsabilité dont j’ai la charge.
 
Vous voir aussi nombreux est un excellent signe .
 
Cet accord historique est votre accord. C’est votre engagement personnel, avec le soutien de tous les acteurs de la société civile et de vos leaders politiques, qui a permis d’aboutir à cet accord historique salué par le monde entier. Et je voudrais saluer le travail engagé et intense que vous avez accompli pour préparer l’engagement des chefs d’Etat .
 
Le 12 décembre dernier nous avons montré au monde que la communauté internationale était capable de s’unir pour répondre à un défi global - le dérèglement climatique - et de s’engager sur la voie du développement durable. Nous avons  montré que le multilatéralisme, le droit international, les principes des Nations Unies étaient les meilleures réponses face aux défis globaux que l’humanité affronte pour construire un monde plus juste et plus solidaire.
 
Nous avons apporté une réponse positive, fondée sur la réalité scientifique du dérèglement climatique, et qui prend en compte les responsabilités et les capacités de chaque pays. Cet accord international prolonge la convention climat de 1992 en mettant en place des mécanismes collectifs qui nous permettront d’atteindre les objectifs que la communauté internationale s’est fixés.
 
Ce texte adopté dans l’euphorie des dernières heures du 12 décembre a été confirmé et conforté par l’évènement exceptionnel que nous venons de vivre à New York avec la signature de l’Accord de Paris par 175 pays - et même 177 depuis, autour du SGNU Ban Ki Moon et du Président de la République française François Hollande avec de nombreux chefs d’Etat.
 
 
Imprimer