Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Oxydes d’azote (NOx)

Les oxydes d’azote sont essentiellement émis lors des phénomènes de combustion. Ils se forment principalement sous l’action de la chaleur et des processus industriels. Les principaux secteurs émetteurs sont : les transports routiers, l’industrie manufacturère, l’agriculture et la transformation d’énergie. Les oxydes d’azote sont également liés à des processus chimiques dans l’atmosphère et ils dépendent pour une part des conditions météorologiques et de l’ensoleillement.

 


5 janvier 2015 - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Sommaire :


      

Oxydes d’azote (NOx)

5 janvier 2015 (mis à jour le 6 janvier 2015)


 Les oxydes d’azote (NOx) regroupent le monoxyde d’azote (NO) et le dioxyde d’azote (NO2). 

Sources

 

Des émetteurs naturels

Les NOx peuvent se former par combinaison de l’azote et de l’oxygène de l’air, par oxydation d’un produit azoté (présent dans certains combustibles) à haute température (dans une flamme par exemple) ou par action bactérienne. 

Naturellement, les volcans et les éclairs sont susceptibles de créer les conditions favorables à cette formation. Les sols naturels secs sont susceptibles d’émettre du monoxyde d’azote au cours du processus biologique de transformation de l’azote du sol. 

Les émetteurs naturels représentent une part importante des émissions mondiales mais sont répartis tout autour du globe.

 

Des émetteurs d’origine humaine

Les émissions d’origine humaine peuvent devenir très largement prépondérantes localement. 

Elles sont principalement liées à l’utilisation des combustibles fossiles et/ou à des procédés d’incinération. Les oxydes d’azote proviennent alors soit de l’azote de l’air, soit de l’azote contenu dans le combustible. La chimie de l’azote (ex : fabrication de nitrate d’ammonium) ou l’utilisation de produits nitrés dans les procédés industriels (ex : verrerie) sont également des émetteurs. Enfin l’utilisation des engrais azotés entraîne des rejets de NOx. 

 

Répartition des sources d’émission

Le transport routier est le premier secteur émetteur de NOx puisqu’il représente en 2012, 54 % des émissions de la France métropolitaine, malgré la baisse observée depuis 1993 dans le secteur du transport routier (grâce aux véhicules à pots catalytiques et à l’entrée en vigueur des normes EURO).

Viennent ensuite par ordre d’importance l’industrie manufacturière (13%), le secteur résidentiel/tertiaire (10%) et l’agriculture/sylviculture (10%).

 

 

 

 

 

      
Imprimer