Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Particules (PM)

Les activités humaines génèrent des particules de tailles et de compositions différentes, qui ont des effets importants sur la santé humaine.


8 avril 2015
Imprimer

Sommaire :


      

Particules

2 décembre 2014 (mis à jour le 8 avril 2015)

Les particules, ou poussières en suspension (PM) sont des éléments solides qui se retrouvent dans l’air ambiant. Elles font l’objet d’une préoccupation importante, du fait tout d’abord de leur impact sur la santé humaine, mais aussi du fait des épisodes de pollution qu’elles provoquent et qui sont à l’origine d’un contentieux européen en cours.



Les particules "primaires" sont issues de toutes les combustions liées aux activités industrielles ou domestiques, ainsi qu’aux transports. Elles sont aussi émises par l’agriculture (épandage, travail du sol, etc). 

Les particules dites "secondaires" peuvent également résulter de la combinaison de plusieurs polluants tels que l’ammoniac et les oxydes d’azote qui génèrent des particules de nitrate d’ammonium. 

Elles sont classées en fonction de leur taille : Les particules sont particulièrement nocives pour la santé humaine.

  • PM10 : particules de diamètre inférieur à 10 micromètres (elles sont retenues au niveau du nez et des voies aériennes supérieures) ;
  • PM2.5 : particules de diamètre inférieur à 2.5 micromètres (elles pénètrent profondément dans l’appareil respiratoire jusqu’aux alvéoles pulmonaires.

Les sources de particules sont très nombreuses et ont des propriétés très variées. On distingue notamment : 

  • les sources de particules primaires : particules directement émises dans l’atmosphère
  • les sources de particules secondaires : particules formées dans l’atmosphère suite à des conversions gaz-particules impliquant le dioxyde de soufre, les oxydes d’azote ou les composés organiques volatils, ou même des particules primaires.
 
Les émissions de particules peuvent être :
  •  d’origine naturelle (érosion des sols, pollens, feux de biomasse, etc.)
  •  liées à l’activité humaine, principalement libérées par la combustion incomplète des combustibles fossiles (carburants, chaudières ou procédés industriels).

 

Consulter la brochure "Améliorer la qualité de l’air extérieur : agir dans tous les secteurs" (édition 2014).

      
Imprimer