Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Plan national d’adaptation au changement climatique : le rapport des groupes de travail

21 juin 2010 (mis à jour le 26 avril 2012) - Énergie, Air et Climat
Imprimer

Le ministère du développement durable a reçu, mardi 15 juin 2010, le rapport des groupes de travail sur le Plan national d’adaptation au changement climatique. Au total, 200 recommandations sur des sujets aussi divers que la lutte contre les inondations et l’adaptation des zones littorales, l’évolution des forêts… Sur la base de ce rapport, une consultation publique en ligne sera organisée à la rentrée.


 La remise de ce rapport s’est effectuée en présence de Paul VERGES, président de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC), par les présidents des trois groupes de travail, Michel HAVARD, député du Rhône, Jean JOUZEL, climatologue et membre du GIEC, et Martial SADDIER, député de Haute Savoie.

Quelques mesures préconisées par les groupes de travail :

 

  • Biodiversité  : Expérimenter l’adaptation sur des territoires volontaires ;
  • Ressources en eau : Favoriser les économies d’eau dans tous les secteurs et par tous les usagers
  • Risques naturels : Développer des méthodes d’évaluation de l’impact et de l’efficacité des mesures de prévention que l’on envisage de prendre pour permettre une analyse coûts bénéfices ;
  • Santé : Faire évoluer les plans nationaux de prévention et de soins pour faire face aux conséquences sanitaires engendrées par les événements extrêmes ;
  • Agriculture : Orienter la recherche et le développement vers des systèmes agricoles plus adaptés au changement climatique ;
  • Energie : Garantir que les valeurs de référence utilisées dans les contrats de service public restent bien adaptées dans un contexte de changement climatique
  • Infrastructures : Passer en revue et adapter les référentiels techniques pour la construction, l’entretien, l’exploitation et la sécurité des systèmes de transport
  • Tourisme : Etudier de façon prospective la transformation du tourisme face aux changements climatiques ;
  • Urbanisme  : Prendre en compte les effets du changement climatique dans les documents d’urbanisme ;
  • Financement : Intégrer l’adaptation aux changements climatique dans les critères d’éligibilité des investissements à des financements publics et privés, afin d’exclure les projets « mal-adaptés » ;
  • Gouvernance : Mener une réflexion sur les conditions de l’acceptabilité par la population des décisions sur l’adaptation ;
  •  Information  : Définir une stratégie de communication sur l’adaptation en direction du public, en liaison avec des professionnels du secteur ;
  • Recherche : Créer une Fondation pour la recherche à l’adaptation en lien avec le volet climat de l’alliance ALLENVI (Alliance nationale de recherche pour l’Environnement) et sur le modèle de la fondation pour la biodiversité…

Au-delà des recommandations spécifiques, les groupes de travail ont également souligné que la politique d’adaptation doit davantage passer par l’intégration de l’adaptation dans les politiques actuelles plutôt que par la création d’une politique spécifique, cloisonnée du reste des politiques publiques. Cette politique devra être construite à l’échelle nationale et déclinée à l’échelle territoriale afin de proposer des solutions adaptées aux contextes locaux.

Sur la base de ce rapport une consultation publique en ligne sera organisée entre septembre et octobre ainsi qu’une consultation en régions. Une table-ronde se réunira fin octobre pour partager l’ensemble des résultats et commencer le travail de rédaction du plan national d’adaptation qui sera adopté en 2011, tel que prévu par la loi Grenelle 1.

 


Imprimer