Accès aux contenus de la page (appuyer sur "Entrée")

Plan "nature en ville"

25 janvier 2011 (mis à jour le 4 juillet 2012) - Bâtiment et ville durables
Imprimer

Présentation de la démarche de travail

CONTEXTE : Le "plan restaurer et valoriser la nature en ville" est l’un des engagements du Grenelle Environnement, repris dans la loi de programme du 3 août 2009 et dans le plan ville durable dont il constitue l’un des 4 volets.

ENJEUX  : La nature en ville, c’est l’adaptation au changement climatique, l’amélioration énergétique, la réduction des pollutions, la maîtrise du ruissellement, la création de lien social, le développement des jardins solidaires, le maintien de la diversité biologique... autant de services que la nature en ville rend parfois déjà sans qu’il y paraisse, et dont la reconnaissance et le développement permettront aux villes de mieux répondre aux attentes des citoyens.

LE LANCEMENT  : Le 29 juin dernier, 400 acteurs de la ville, collectivités territoriales, professionnels, associations, chercheurs, services de l’Etat, ont participé à la conférence nationale de lancement du programme nature en ville, qui se tenait à la Cité universitaire internationale à Paris.

 Synthèse de la conférence de lancement du 29 juin 2009 (PDF - 72 Ko)

LES ATELIERS  : La démarche s’est poursuivie avec la mise en place de quatre ateliers de travail thématiques :

> L’atelier n°1 : « Fonctions écologiques de la nature en ville et qualité de vie ».

> L’atelier n°2 : « Eau, nature et ville ».

> L’atelier n°3 : « Formes de villes, échelles de territoires, trame verte et bleue ».

> L’atelier n°4 : « Economie de la nature en ville ».


Plus de 200 personnes se sont inscrites. L’objectif était d’élaborer des propositions concrètes et opérationnelles pour faire advenir la ville de demain, à partir d’échanges et de débats introduits par les « notes de cadrage ».

LA CONFERENCE DE RESTITUTION :

Elle s’est tenue avec succès le 5 février 2010 à l’espace Cardin à Paris, pour présenter les principaux enseignements et pistes d’actions. Près de 300 participants y ont assisté.

Les 200 personnes activement impliquées directement ou indirectement dans le travail des ateliers ont collectivement formulé 200 propositions d’actions consignées dans les quatre rapports d’ateliers.

Les présidents des ateliers ont par ailleurs produit ensemble une déclaration commune (elle aussi mise en ligne sur le site internet), pour rendre compte de l’esprit du travail accompli, et réaffirmer les valeurs qui devront servir de référence au futur plan d’action.

LA REDACTION DU PLAN :

La suite de la démarche a consisté à examiner au sein d’un groupe associant tous les partenaires (de type Grenelle) l’ensemble des propositions pour établir les partenariats et définir l’opportunité et les conditions de leur mise en œuvre. Le groupe de co-production s’est réuni trois fois entre le mois de mars et le mois de juin et le plan a pu être officiellement lancé par le cabinet du Ministre de l’Ecologie le 9 novembre 2010. Améliorée suite aux derniers échanges tenus à l’occasion de son lancement, la version définitive du plan est désormais disponible.

LA MISE EN OEUVRE DU PLAN

Chaque action est pilotée en partenariat par un coordonnateur en charge de sa mise en œuvre. Pour animer l’ensemble du plan, une instance représentative des cinq collèges du Grenelle Environnement se réunira une fois par an pour faire un bilan de l’avancement des actions et accueillir les actions et partenariats nouveaux qui souhaiteraient intégrer le cadre du plan. Ce dernier est donc ouvert et conçu dans une approche dynamique sur trois ans (2010-2012).

Imprimer